OVH pourrait ouvrir son capital à l'Américain KKR allié à Towerbrook

L'hébergeur envisagerait d'ouvrir pour la première fois son capital. Objectif : compléter un plan d'investissement déjà annoncé visant à construire 12 nouveaux data centers.

Pour financer son développement, OVH n'a eu jusqu'ici recours qu'à l'endettement. Pour la première fois, l'hébergeur envisagerait d'ouvrir son capital à des investisseurs. L'information était publiée en mai dernier par nos confrères des Echos. OVH chercherait à lever pas moins de 300 millions d'euros. Un tour de table qui contribuerait à valoriser le groupe à hauteur de 1,5 milliard d'euros. L'opération aurait pour but de compléter un plan d'investissement de 800 millions à 1 milliard d'euros annoncé en février.  Un plan sur 5 ans qui vise à renforcer la présence de la société d'Octave Klaba à l'international - avec à la clé la construction de 12 nouveaux data centers (en plus des 17 que possède aujourd'hui le groupe).

Toujours selon nos confrères des Echos, OVH aurait désormais finalisé ses pourparlers et l'opération pourrait être bouclée d'ici la fin du mois. L'hébergeur aurait retenu "le duo formé par l'Américain KKR, associé à Towerbrook," comme investisseurs. En jeu : un part minoritaire du capital. Quatre autres offres auraient, aussi, été étudiées avant d'être écartées : une française (émise par la holding AFM de la famille Mulliez) et trois canadiennes et américaines (Goldman Sachs, la Caisse de Dépôt et Placement du Québec et le fonds Warburg Pincus).

Le choix d'OVH pour le couple "Américain KKR - Towerbrook" ne parait pas illogique, l'Amérique du Nord étant actuellement la zone de déploiement prioritaire du groupe. OVH dispose déjà d'un data centers au Canada, et envisage désormais de se doter de deux centres de données aux États-Unis (l'un sur la Côte Est, l'autre sur la Côte Ouest).

OVH / Datacenter