Api.gouv.fr : la première étape de la plateformisation de l'Etat

Inauguré ce 21 juin à Paris, le portail api.gouv.fr vise à regrouper l'ensemble des API mises à disposition par les services publics français.

Développé par la direction interministérielle du numérique et du système d'information et de communication de l'Etat (Dinsic), api.gouv.fr a été officiellement inauguré ce 21 juin par Jean-Vincent Placé, secrétaire d'État chargé de la réforme de l'État et de la simplification, et Henri Verdier, directeur de la Dinsic et administrateur général des données. La vocation de ce site est de regrouper l'ensemble des API mises à disposition par les administrations et entreprises publiques françaises. 

Pour l'heure, le portail référence une dizaine d'API. Certaines donnent accès à des données publiques : la base d'adresses nationnale d'Etalab ou encore le référentiel géographique de la Dinsic (GéoAPI), par exemple. D'autres à des informations qualifiées de confidentielles. C'est le cas de l'APIEntreprise ou encore de l'APIParticulier - qui doivent permettre de simplifier la constitution de dossiers administratifs en récupérant automatiquement différents justificatifs. Enfin, des interfaces de programmation répondent à des problématiques plus spécifiques, notamment estimer le coût d'embauche en France (via l'API Prélèvements sociaux de la Dinsci) ou simuler ses prélèvements fiscaux (via openfisca).

Première étape vers une plateformisation de l'Etat

En aval, le portail a aussi pour vocation de mettre en avant les services (développés aussi bien par des organismes publics que des sociétés privées) qui tirent profit de toutes ces API. Pour l'heure, il en référence 13 dans des domaines variés (calcul de quotient familiale, gestion de dossier étudiant, simulation de droits en matière d'aide sociale, guide de transport urbain...).

api.gouv.fr est présenté comme l'une des premières briques d'un chantier beaucoup plus vaste visant à aboutir à une plateformisation de l'Etat. L'objectif est double. Il s'agit en premier lieu pour le gouvernement de démontrer que la simplification des démarches administratives peut passer, aussi, par le mise à disposition d'API - et pas seulement par la dématérialisation des procédures administratives au sens strict. Et dans une perspective à plus long, de poser un nouveau jalon dans l'optique d'aboutir, à terme, à un système d'information unifié de l'Etat.

Autour du même sujet