Amazon Web Services vs Azure : la carte des data centers de ces 2 clouds

Le cloud de Microsoft compte 25 régions, contre 13 pour Amazon Web Services. Voici comment elles se répartissent.

Editeur d'une plateforme d'hébergement, Atomia a publié une carte reprenant l'ensemble des implantations des data centers des clouds de Microsoft et d'Amazon. Ces implantations disposent souvent de plusieurs sites distants (dotés eux-mêmes de plusieurs centres de données), afin d'offrir la possibilité de dupliquer les applications localement. 

Des réseaux de data centers amenés à se renforcer

Premier constat : le cloud Azure de Microsoft bénéficie d'un plus grand nombre de régions d'hébergement qu'Amazon Web Services (AWS). La carte d'Atomia en répertorie 23 pour le premier, contre 13 pour le second. Mais force est de constater qu'elle n'est pas tout à fait à jour. Elle n'affiche pas, en effet, les deux nouvelles zones de disponibilité ouvertes cette année par Microsoft en Allemagne (voir la carte officielle, à jour, sur le site web de Microsoft Azure). Azure compte donc plus précisément 25 régions actuellement en production. 

Ajoutons que Microsoft comme AWS déroulent chacun une feuille de route en vue d'enrichir leur réseau de centres données. Du côté de Microsoft, l'ouverture de quatre nouvelles régions (deux aux Etats-Unis et deux en Asie) est annoncée. Quant à AWS, Amazon prévoit d'adjoindre à son cloud au moins trois nouvelles régions - à Londres, en Chine, et en France.

Le cloud de Microsoft dispose d'un nombre d'implantations de centre(s) de données bien plus important que celui d'Amazon. © Atomia

Azure / Datacenter