Le SaaS perce en France dans les moyennes et grandes organisations

Le SaaS perce en France dans les moyennes et grandes organisations CRM, ERP, business intelligence... Le point sur le taux de pénétration par grands domaines du software as a service avec le dernier sondage JDN / Club Décision DSI.

Site du Club Décision DSI © Club DSI

19% des moyennes et grandes entreprises françaises se disent désormais prêtes à basculer l'ensemble de leur système d'information vers des applications en mode SaaS. L'indicateur est tiré du dernier sondage JDN / Club Décision DSI / IT Research réalisé auprès de quelque 680 DSI membres du Club Décision DSI. Qu'en est-il aujourd'hui du taux de pénétration du SaaS chez ces acteurs ? Nous leur avons posé la question pour chaque grand type d'application : bureautique, business intelligence, CRM et ERP.

Le CRM arrive en tête des domaines où le SaaS est le plus souvent utilisé par les répondants. Ce n'est pas étonnant au vu des avantages que le cloud peut apporter aux applications et services digitalisés de gestion de la relation client, notamment sur le plan de l'agilité et de l'orchestration du multicanal. Mais la très forte montée en puissance de Salesforce sur ce créneau n'est sans doute pas étrangère non plus à  la tendance. Classé par IDC en tête du marché des solutions SaaS de CRM, Salesforce se hisse en deuxième position du dernier baromètre Okta des applications cloud les plus populaires, tous domaines confondus.

Un gros quart des sondés affirme en outre que leur organisation a souscrit à une application SaaS de business intelligence. A cela s'ajoutent 12% de répondants qui prévoient de s'engager dans cette voie à moyen terme. Ces chiffres tendent à valider la pertinence de l'offre proposée sur ce terrain par les éditeurs. Un marché qui s'est structuré ces dernières années autour de pure player (comme Tableau, Qlik, Domo…) et de fournisseurs plus généralistes (Google, Microsoft...).

Quant à la bureautique en mode SaaS, 48% des organisations interrogées l'ont généralisée ou prévoient de la généraliser dans les mois qui viennent. Ce qui ne signifie pas pour autant que ces acteurs ont totalement abandonné Office en mode logiciel. Quand on les interroge en effet, force est de constater que la plupart d'entre eux continuent d'utiliser la suite de Microsoft en local en parallèle d'Office Online ou de G Suite de Google.

Sans surprise, le progiciel de gestion intégrée en mode SaaS enregistre un taux de pénétration nettement moins élevé au sein des organisations consultées (de 17%). Et seuls 5% des répondants envisagent de se tourner vers ce type de produit à court ou moyen terme.

Méthodologie : les indicateurs publiés dans cet article sont tirés d'un sondage réalisé auprès de 678 membres du Club Décision DSI entre le 11 mai et le 9 juin 2017. Le questionnaire a été distribué au sein du Club Décision DSI, au cours des rencontres du club mais également via son réseau social (Help DSI). Fondé en 2007, le Club Décision DSI compte 1 200 membres. Leur profil ? Il s'agit de DSI, mais aussi de DOSI, directeurs informatiques... Ils travaillent pour des organisations, basées en France, d'au moins 300 salariés et pouvant atteindre des effectifs de plus de 5 000 personnes.

A lire aussi :

SaaS / Club Décision DSI