Big Data : Microsoft équipe Azure d'une base NoSQL maison

Le cloud de Microsoft s'enrichit d'un nouveau service de base de données orientée documents. Baptisé Azure DocumentDB, il est pour l'heure en pré-version.

Microsoft dote son cloud d'un nouveau service ciblant les problématiques de traitement de données en masse (Big Data). Baptisé Azure DocumentDB, il permet d'instancier une base orientée documents, et de tirer parti des possibilités d'exécution en mémoire proposées par le groupe.

"Nous avons reçu des retours de clients nous demandant de disposer d'une telle base orientée documents avec les mêmes possibilités transactionnelles que les bases relationnelles. C'est ce que permet Azure DocumentDB en offrant les avantages d'une telle technologie NoSQL, mais avec le process de requêtage et la sémantique d'un SGBD relationnel", indique Microsoft.

Le service et son serveur de données ont été entièrement développés par le géant IT américain, qui ne prévoit pas pour l'heure de diffuser cette technologie en open source. Microsoft précise qu'Azure DocumentDB supporte nativement JSON, et dispose de librairies pour plusieurs langages et plateformes, dont .Net, Node.js, JavaScript, et Python. 

Azure proposait déjà d'autres bases de données NoSQL (y compris orientées documents) de fournisseurs tiers, notamment MongoDB, MongoLabs, Redis ou encore Nodejitsu.

Parallèlement, Microsoft annonce le lancement d'un service cloud de moteur de recherche (Azure Search). Il repose sur la technologie open source Elasticsearch. Sa finalité : cibler les projets d'applications web et mobile qui nécessitent un outil de recherche plein texte, en permettant de provisionner un service de recherche, et créer un index à la volée à partir de données chargées sur Azure.

 Source


Microsoft / Azure