Comparatif des offres WordPress en mode cloud Bitnami : une installation tout-terrain

Bitnami s'est fait un nom pour créer des machines virtuelles et procédures d'installation automatisées pour diverses applications. Outre des exécutables, Bitnami propose des images virtuelles pour les hyperviseurs VMware, VirtualBox, mais aussi les grands services cloud Amazon Web Services, Google Cloud Platform et Microsoft, et même, plus récemment pour des containers Docker. Il s'agit pour l'essentiel d'applications open source, et WordPress est bien évidemment représenté dans le catalogue Bitnami. 

Des images pour Cloud Google, Azure et AWS également

console d'administration de bitnami.
Console d'administration de Bitnami. © Capture / JDN

Le CMS open source est disponible dans à peu-près tous les modes d'installation qu'un bloggeur peut espérer. Des modes d'installation en un clic pour Windows, Mac OS X et Linux sont disponibles, que ce soit pour WordPress, version classique ou version multisite, versions 32 ou 64 bits. Pour ceux qui préfèrent travailler dans un environnement virtualisé, des images VMware et VirtualBox peuvent être téléchargées. Enfin, des images pour les Cloud Google, Microsoft Azure et Amazon Web Services sont bien là. Bitnami offre gratuitement une heure de test sur chacun d'eux. 1 heure de fonctionnement gratuite qui permet d'évaluer la procédure d'installation totalement automatisée mise au point par l'éditeur.

Bitnami propose un stack complet prêt à l'utilisation, réunissant WordPress 4.1, le serveur Apache 2.4.10, la solution de caching Varnish 3.0.5, la base de données MySQL en version 5.5.40, la couche PHP 5.4.35 et l'indispensable application de gestion phpMyAdmin (4.2.12). Une bonne base de départ que le bloggeur peut ensuite mettre à jour et adapter au rythme de ses besoins.

Bitnami en bref
Source : JDN
Points fortsSimplicité d'installation, Nombre de plateformes supportées, Excellente solution pour créer rapidement une machine de test
Points faiblesS'adresse à un public capable d'administrer lui-même son serveur WordPress

CMS / Wordpress