VMware s'offre un spécialiste de la virtualisation réseau pour 1,26 milliard

Le numéro 1 mondial de la virtualisation complète son portefeuille d'offres en mettant la main sur la start-up Nicira. Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires de VMware a progressé de 22%.

VMware n'en n'a pas fini avec les acquisitions. Une vingtaine de jours après avoir croqué DynamicOps et ses solutions de gestion des infrastructures de Cloud hétérogènes, le géant de la virtualisation a remis le couvert.

Pour 1,26 milliard de dollars (1,05 milliard en numéraire et le reste en actions), VMware vient d'acquérir un acteur de la virtualisation des équipements réseau ou SDN (pour Software Defined Networking). Avec cette acquisition, le groupe américain compte bien donner ses lettres de noblesse au Cloud Computing, ni plus ni moins.

Il faut dire que Nicira a quelque chose que les autres n'ont pas. Basée à Palo Alto (Californie), en plein cœur de la Silicon Valley, Nicira a été fondée en 2008 par des chercheurs des Universités de Stanford et Berkeley. Dès sa naissance, la société a d'ailleurs attiré l'attention de VMware, au point de voir la co-fondatrice du groupe, Diane Greene, injecter des fonds à l'occasion de son premier tour de table - qui lui a permis de lever 50 millions de dollars.

OpenvSwitch permet de créer des pools virtualisés de capacité réseau

Au cœur de la technologie de Nicira, la solution de virtualisation NVP (Network Virtualization Platform) gère à chaud des infrastructures et services de réseau virtuel découplés et indépendants des matériels réseaux physiques - de type routeur et commutateur (switchs). Nicira commercialise également OpenvSwitch, pour permettre de connecter les réseaux physiques à de multiples hyperviseurs afin de créer des pools virtualisés de capacité réseau.

Comptant parmi ses clients des pointures tel qu'AT&T, eBay, Rackspace ou NTT, cette pépite californienne va permettre à VMware de compléter son éventail de solutions réseau, déjà bien fourni, autour de VMware vSphere virtual switching, VMware vCloud Director, vShieldNetwork and Security, sans oublier le protocole VXLAN.

"Nicira va aider les entreprises à améliorer de façon drastique la vélocité et l'efficacité de leurs activités en transformant la façon dont les réseaux fonctionnent dans le Cloud", a indiqué pour l'occasion Steve Mullaney, CEO de la start-up américaine.

La rumeur de spin-off des activités de Cloud enterrée par VMware

En attendant une démonstration de l'intégration des solutions de Nicira au sein des environnements VMware au cours du VMworld 2012 fin août, le géant de la virtualisation a aussi publié ses résultats financiers pour le deuxième trimestre 2012. Son chiffre d'affaires a progressé d'une année sur l'autre de 22% pour atteindre 1,12 milliard de dollars, tandis que le résultat opérationnel a quant à lui augmenté de 13%, à 212 millions de dollars. En revanche, c'est une petite déception du côté du résultat net qui a fondu de 28 millions de dollars sur un an, pour s'établir à 192 millions.

"Cette forte performance trimestrielle reflète la confiance continue des clients dans nos solutions", a fait savoir Paul Maritz, CEO de VMware qui s'apprête à passer le flambeau Pat Gelsinger. A noter par ailleurs que VMware a vivement démenti les bruits de couloirs annonçant la création d'une entité juridique indépendante qui viendrait chapeauter ses activités de Cloud.

Virtualisation / Rachat