Un Surface Book très difficile à réparer

Les spécialistes d'iFixit ont eu beaucoup de mal à démonter le terminal haut de gamme de Microsoft.

Les spécialistes du démontage d'iFixit ont jugé le Surface Book particulièrement ardu à réparer. Ils lui ont attribué la note médiocre de 1 sur 10 – 10 étant la note décernée aux terminaux les plus faciles à réparer. iFixit reconnait toutefois que le SSD peut être remplacé, tout comme la batterie de la tablette. Mais ce sont les seuls bons points : iFixit fustige notamment un processeur et une RAM soudés à la carte mère, des composants de la carte mère globalement beaucoup trop difficiles à remplacer, et un adhésif un peu trop efficace sur l'écran et les deux batteries.

Pour procéder à cet examen, les spécialistes d'iFixit ont dû évidement tout démonter. Les différents éléments des entrailles du Surface Book sont donc désormais connus. Sur le modèle disséqué (équipé de 128 Go de SSD, 8 Go de RAM et un Intel Core i5 de 6e génération), ils ont trouvé un module mémoire similaire à celui de la Surface Pro 4 (avec un SSD Samsung PM951). La carte mère contenait un processeur Intel SR2F0 Core i5-6300U, et côté RAM, aussi du Samsung (K4E6E304EE-EGCF). La partie GPU est signé Nvidia, et semble avoir été personnalisée (référence N16S-LG) mais ressemblerait à une GeForce 940M. Enfin, le Surface Book embarque deux batteries, une sur la  tablette (2387 mAh) et l'autre avec le clavier (6800 mAh).

Lire aussi

 

Microsoft / Microsoft Surface