PrestaShop : tout ce qu'il faut savoir

PrestaShop édite la solution d'e-commerce Open Source éponyme. Principalement adaptée aux besoins des TPE/PME, elle peut être installée en interne, mais dispose aussi d'une déclinaison en mode cloud.

[Mis à jour le 09/11/16 à 10:13]. La version 1.7 de PrestaShop vient d'être livrée (retrouver la synthèse de ses nouveautés).

Couverture fonctionnelle de PrestaShop

Développé en France, PrestaShop est une solution open source pour équiper les sites d'e-commerce. Dotée d'un front office en responsive design (pour s'adapter, aussi, aux mobiles), elle est taillée pour géré à la fois le catalogue de produits, les commandes, les promotions, et les livraisons. Son développement est assuré grâce au soutien d'une communauté de contributeurs et par les équipes internes de l'éditeur. Points fort de PrestaShop : sa richesse fonctionnelle (qui tire parti de très nombreux thèmes et plugins), et ses solutions pour l'international. L'éditeur a en effet créé des packs de localisation, conçus pour adapter rapidement un site à un nouveau pays. 

PrestaShop 1.7, qui vient de sortir, améliore notamment la création des fiches produit. © Capture PrestaShop 1.7

Des milliers d'addons et thèmes PrestaShop

Comme le CMS WordPress, PrestaShop propose une bibliothèque de très nombreux thèmes et plugins développés par son écosystème de contributeurs.

3000 plugins, plus de 2000 thèmes

Près de 3 000 plugins sont disponibles sur son site. Des modules, dans leur très grande majorité payants, qui permettront de compléter le système d'e-commerce de fonctionnalités diverses (ajout d'éléments graphiques, intégration aux réseaux sociaux, optimisation SEO...) ou services additionnels (intégration aux places de marché, paiement en France et l'international, suivi des livraisons...).

Au chapitre des thèmes graphiques, la plateforme en propose des milliers, également souvent payants.

PrestaShop propose une place de marché de 3000 extensions complémentaires. © Capture JDN

Par qui la solution est-elle utilisée ?

Lancée en 2007, PrestaShop motorise plus de 250 000 sites d'e-commerce. En France, l'éditeur revendique 50 000 boutiques en ligne actives reposant sur sa technologie. "Ce qui représente plus d'un quart des sites marchands français", estime-t-on chez PrestaShop. La solution est utilisée par un très grand nombre de PME (voir la liste des références sur le site de PrestaShop). Mais des grands comptes y on recours également - comme SFR, ou d'autres acteurs de taille intermédiaire tels B'TWIN, Calipage et Automobiles Citroën.  

Une version à installer chez soi et une version cloud... gratuites

Tout comme WordPress, PrestaShop est proposé sous la forme d'une application téléchargeable gratuitement qui s'installe sur un serveur LAMP (Apache, MySQL et PHP). Une configuration pour laquelle il est aisé de trouver un hébergement à faible prix. Le système d'e-commerce est aussi proposé en mode cloud. Disponible depuis début 2015, cette déclinaison (hébergée chez OVH) est équivalente à celle qu'un marchand pourra installer chez lui avec la version on-premise. 

Tableau de bord de PrestaShop version cloud. © Capture PrestaShop

Dans les deux cas, PrestaShop est gratuit. La version en mode cloud recouvre un service de support en 24/7, et une sauvegarde quotidienne incluse dans l'offre de base. Le modèle économique ? PrestaShop se rémunère sur la vente d'extensions et thèmes (leurs tarifs sont les mêmes quelle que soit l'offre, on-premise ou cloud), les packs de tickets de support, et les noms de domaine. 

Une nouvelle version : PrestaShop 1.7

Une nouvelle version de PrestaShop vient d'être lancée : PrestaShop 1.7 (lire le post officiel de cette annonce). Cette nouvelle mouture vise notamment à simplifier le déploiement d'un site d'e-commerce. Dans cette optique, elle introduit un guide dynamique pour accompagner le marchand dans la création d'une boutique. Dans la même logique, l'interface de configuration des fiches produit a été refondue. Elle concentre (via un système d'onglets) les principales actions à mener sur la même page. Toujours côté back office, la console de gestion des plugins est redécoupée en trois onglets (pour accéder respectivement aux extensions installées, aux mises à jour disponibles, ou à l'installation de nouvelles extensions). 

Un tunnel de conversion retravaillé
dans la version 1.7

Côté front office, PrestaShop 1.7 intègre des fiches produit qui se veulent plus intuitives, et un tunnel de conversion retravaillé ergonomiquement. Pour les agences, cette nouvelle version est également livrée avec un nouvel outil de création de thème personnalisé (baptisé Starter Theme).  

A savoir : pour plus de souplesse côté développement, PrestaShop 1.7 introduit une nouvelle architecture, basée sur le framework Symfony (et le moteur de templates Twig). En termes de compatibilité avec la version 1.6, les plugins devraient continuer à fonctionner, mais pas les thèmes. Il sera nécessaire en cas de migration vers PrestaShop 1.7 de se doter de thèmes compatibles (lire le questions-réponses complet sur le site de PrestaShop).

PrestaShop en bref
Les + Les -

- Plateforme d'e-commerce complète

- Packs de localisation

- Qualité de l'interface du back office

- Large catalogue de plugins

- Business model très attractif pour la version cloud

- Editeur encore très franco-français

- Prix des plugins

A lire aussi : 

Open source / Prestashop