Bill Gates pourrait-il revenir à la tête de Microsoft ?

La question est posée par notre confrère International Business Times. Suite aux mauvais résultats du groupe, Steve Ballmer n'aurait plus d'autres options que de faire appel au fondateur.

Après les mauvais résultats enregistrés par les ventes de Microsoft au troisième trimestre (lire l'article : Les résultats de Microsoft plombés par les tablettes Surface), le groupe ne pourrait avoir d'autres options que de faire appel à Bill Gates pour se sortir des difficultés, son fondateur qui a su le porter à son apogée. C'est la question que pose notre confrère International Business Times qui va jusqu'à présenter ce scénario comme très probable.

Pour étayer son argumentaire, le magazine rappelle la position des investisseurs. "La réorganisation lancée par Steve Ballmer est loin de suffire pour faire face à la situation", avait notamment indiqué à Cnet Rick Sherlund de Nomura Securities. De plus, Gates est toujours présent dans l'ombre, au sein du conseil d'administration de l'éditeur.

Reste que le milliardaire l'a répété plusieurs fois : il n'a pas l'intention de revenir à la tête du groupe. Depuis 2000, il s'est petit à petit désengagé de Microsoft pour se tourner vers sa fondation. En 2008, Gates a abandonné toute responsabilité opérationnelle. Sans compter que Microsoft a bien changé depuis. Car même si ses résultats paraissent faibles aujourd'hui, l'activité du groupe n'est pas comparable avec celle affichée en 2008. Depuis, de nouvelles activités, autour du cloud, de Windows Phone ou XBox, ont pris beaucoup d'ampleur.


Microsoft / Bill Gates