Les clubs de DSI : une manière de lutter contre la solitude du responsable Le Groupement des managers informatiques du Nord

Fondé en 1973, le Gun (Groupement des Utilisateurs du Nord) est l'un des plus anciens clubs de DSI français. Aujourd'hui, cette association qui compte 80 membres tient à marquer son indépendance vis-à-vis des fournisseurs et autres prestataires informatiques. Principalement des DSI de sociétés ou filiales de groupes basées dans le Nord-Est de la France.  

Cette volonté d'indépendance, le Gun ne l'avait pas dès ses débuts. Créée à l'initiative d'IBM, l'association a pour but dans un premier temps de représenter les utilisateurs des systèmes de Big Blue. Dans les années 1980, le groupement prend son autonomie pour devenir un véritable club de managers informatiques d'entreprise.

Une assocication qui tient à son indépendance

"Aujourd'hui, nous partageons plus des valeurs que des intérêts technologiques à défendre", explique Jean-Michel Soyez, Président actuel du Gun, et DSI d'Agfa France. Loin des salons et forums sponsorisés, l'association entend se ménager un espace libre d'échange d'expériences et d'informations, indépendant financièrement de tout groupe de pression. "Ce qui ne veut pas dire que nous n'entretenons pas des échanges avec les fournisseurs", insiste Jean-Michel Soyez. "Nous avons certains liens avec eux, mais tout en gardant notre liberté."

"Nous travaillons beaucoup sur le stress", Jean-Michel Soyez (Président - Gun)

Composée principalement de DSI issus de l'industrie, de la grande distribution et du secteur bancaire et du crédit (voir la liste sur le site du Gun), l'association est structurée en groupes de travail se réunissant régulièrement.

Ses thèmes de prédilection ces dernières années : la gouvernance (autour des questions d'alignement stratégique, de création de valeur, de rationalisation des coûts, etc.) ainsi que la déontologie - la gestion des risques et les obligations légales du DSI en particulier. Un autre champ portant sur les problématiques RH, notamment la gestion des compétences. Un axe qui a amené le Gun a développer des relations avec certains établissements d'enseignement supérieur (écoles d'ingénieur, universités, etc.).

Des intervenants extérieurs, principalement des consultants, sont invités à apporter leur pierre à l'occasion des réunions pour alimenter la réflexion. "Nous travaillons beaucoup sur le stress auquel sont confrontés la plupart des DSI", poursuit Jean-Michel Soyez. Un mal auquel les membres du Gun font face notamment en pratiquant le tai-chi.

Deux événements phares organisés chaque année

Mais l'association tient également à être ouverte sur l'environnement économique de la région. Elle entretient des relations avec l'Association de professionnels de l'informatique en région Nord-Pas-de-Calais, ainsi que AS2I (Association des sociétés de service en ingénierie informatique du Nord). Aux côtés de ses Assemblée Générales, occasions d'un partage entre groupes de travail, le Gun organise des restitutions publiques de ses travaux pour se faire connaître et élargir la base de ses membres.

En plus de ces rencontres, le groupement organise deux événements annuels. "D'abord un diner avec les épouses dans un lieu de marque. Ensuite un tournoi de Golf auquel sont conviés les grands fournisseurs", décrit Jean-Michel Soyez.  "Ce sont des moments de convivialité importants pour entretenir le climat de confiance nécessaire à nos discussions." Et le président du Gun de conclure : "Ce n'est pas toujours facile pour un DSI de parler de manière franche, d'avouer qu'il a échoué par exemple..."

Autour du même sujet