Linux 3.7 inaugure un support natif d'ARM

La prochaine version du noyau Linux permettra de prendre en charge de multiples plates-formes ARM. Les puces SoC de Calxeda, Altera et PicoXcell en profiteront.

A peine la version 3.6 du noyau Linux sortie, et avec elle son lot de nouveautés (support des protocoles SMBv2, mise en veille hybride, permettant de conserver des contenus en mémoire vive...), que la prochaine mouture se profile à l'horizon. Avec Linux 3.7, il faut s'attendre à la prise en charge des architectures de processeurs ARM. Si jusqu'à présent le noyau Linux ne permettait pas de supporter en natif ARM et imposait la création d'autant de variantes du noyau que de plates-formes ARM existantes, cela ne sera plus le cas avec Linux 3.7.

Cette version du noyau Linux sera en effet conçue pour supporter de multiples plates-formes ARM, permettant une prise en charge native de tous les types de processeurs SoC (System on a Chip). Cependant, il faudra patienter pour obtenir un support globale de toutes les architectures ARM, et attendre les futures mises à jour du noyau Linux. Linux 3.7 sera compatible avec les puces ARM SoC Moonshot, Versatile Express, Marvell Armada, Altera et Picochip PicoXcell. 

Kernel Linux / Open source