Windows 8 et Internet Explorer : Microsoft de nouveau dans le collimateur de l'UE

La Commission européenne a étendu son enquête pour abus de position dominante à Windows 8. Elle compte bien dissuader Microsoft de ne pas proposer uniquement son navigateur pour les tablettes sous processeurs ARM.

Les plaintes et condamnations pour abus de position dominante ont jonché le parcours juridique de Microsoft depuis de nombreuses années. En particulier en 2008, quand Redmond a dû s'acquitter d'une amende de 860 millions d'euros de la Commission européenne pour entrave à l'accès aux conditions d'interopérabilité de ces logiciels à des tierces parties.

Aujourd'hui, un nouveau problème est soulevé. Car même après avoir été sommé par Bruxelles, en 2009, de rétablir le jeu de la concurrence en proposant avec ses systèmes d'exploitation plusieurs navigateurs Web et non plus seulement Internet Explorer, Microsoft semble encore jouer avec le même feu.

L'Europe a en effet ouvert une enquête la semaine dernière pour un possible non-respect des engagements de Microsoft, qui devait proposer un ballot screen à tous les utilisateurs de nouveaux PC Windows. Ce que le géant ne semble pas avoir fait. Ainsi, pas moins de 28 millions d'utilisateurs n'auraient pas eu accès à cet écran de choix de navigateurs lors de l'acquisition d'un PC sous Windows 7 SP1 début 2011. Microsoft a d'ailleurs reconnu une "erreur technique" pour justifier cette situation.

Seulement IE10 sur les tablettes tactiles Windows 8 RT ?

La Commission européenne a également décidé de s'attaquer à Windows 8, avec un objectif clair : permettre aussi à tout acheteur du nouveau système d'exploitation de Microsoft de bénéficier également du ballot screen, y compris ceux se tournant vers une tablette Windows 8 ARM . Et c'est là que le bât blesse.

Car Microsoft est bien décidé à imposer Internet Explorer 10 sur ce type de tablettes, n'en déplaise à Mozilla ou encore Google. Redmond prétend en effet qu'il est le seul capable de répondre aux exigences de sécurité et de performance requises pour ce type d'architecture processeur tournant sur son interface Metro. Pas sûr que ce soit du goût de Bruxelles.

Microsoft / Juridique