Windows Server : stagnation des ventes au 1er trimestre

La croissance des ventes de serveurs sous Windows n'a progressé que de 1,3% au 1er trimestre, contre une hausse de 16% pour les serveurs sous Linux. L'attentisme autour de Windows Server 2012 n'explique pas tout.

Le cabinet IDC a publié les chiffres du marché des ventes de serveurs pour le 1er trimestre 2012. Sur la période, le chiffre d'affaires a reculé de 2,4% pour totaliser 11,8 milliards de dollars. C'est le second trimestre de baisse consécutive enregistré sur ce marché qui peine à retrouver sa vitalité. Dans ce contexte, Microsoft a eu du mal a écouler ses logiciels serveurs avec une progression de ses ventes de 1,3% sur un an - avec un chiffre d'affaires de 5,9 milliards de dollars.

La perspective de la disponibilité prochaine de Windows Server 2012, successeur du vieillissant Windows Server 2008 R2 SP3, n'explique pas seule l'attentisme dont font preuve les entreprises. Selon Jed Scaramella, responsable d'études chez IDC, les ventes de serveurs Windows devraient reprendre dès le deuxième trimestre, portées par la disponibilité de nouveaux matériels embarquant les processeurs Intel de nouvelle génération (Romely).

Si la demande en serveurs Windows a été molle, cela n'a pas été le cas de celle pour les serveurs Linux, avec des ventes qui ont bondi de 16% d'une année sur l'autre pour totaliser 2,4 milliards de dollars. Pendant ce temps, les ventes de serveurs Unix ont nettement reculé (17,2%), tout comme celles des serveurs sous architecture processeurs RISC, EPIC et CISC (-16,1%).

Serveurs / Windows