Microsoft prône le "Bring Your Own Windows 8 Device"

Les entreprises payant leurs licences Windows en volume, et désireuses d'ouvrir les environnements de travail aux tablettes tactiles Windows 8 pourront le faire sans surcoût. Ce ne sera pas le cas avec les iPad ou les tablettes Android.

Les ventes de PC ont poursuivi leur déclin sur le deuxième trimestre, et la tendance pour les trimestres à venir s'annonce de très mauvais augure pour ce marché. De l'aveu même de Bill Gates, les tablettes ont d'ailleurs tout pour supplanter ce terminal historique. Mais, elles sèment aussi du même coup la zizanie dans la politique de licences de Microsoft.

Bien conscient de la montée en puissance des tablettes tactiles dans l'entreprise (iPad, Google Android...), Redmond est en effet contraint de s'adapter. Et ce, alors que la possibilité d'accéder à son environnement de travail via une infrastructure virtualisée (VDI) depuis une tablette va monter en puissance avec Windows 8.

Pour les organisations qui bénéficient d'un contrat de licences Windows en volume, et qui souhaiteront passer par la solution de virtualisation (VDI) de Microsoft pour ouvrir des accès vers leurs postes de travail depuis des tablettes Windows 8, aucun versement supplémentaire lié à l'obtention de la nouvelle licence CDL (Companion Device Licence) ne sera demandé. 


Vers un coût plus élevé de la Companion Device Licence par rapport à la licence Virtual Desktop Access

"Les entreprises qui vont acheter des tablettes Windows 8 vont avoir un avantage certain en n'ayant pas à acquérir la CDL", a confirmé Steve Ballmer, P-DG de Microsoft à l'occasion de la WPC 2012. "Nous allons lier nos produits pour offrir un tout cohérent par rapport aux concurrents".

En revanche, en cas d'utilisation d'iPad ou de tablettes Google Android, la CDL devient payante. Sur le coût exact, Microsoft est en revanche resté flou. Mais, plusieurs partenaires et clients du groupe murmurent qu'il devrait être plus élevé que celui de l'actuelle licence VDA (Virtual Desktop Access) - qui est tarifée 100 dollars par an et par terminal. Cette dernière est acquise par les entreprises ne passant pas par des licences Windows en volume, mais accédant à aux postes de travail via un environnement VDI depuis des terminaux non Windows.

En faisant le choix de faire payer ou non sa CDL suivant les terminaux mobiles utilisés par ses clients, Microsoft espère agiter le chiffon rouge des coûts. Problème, en agissant ainsi, Redmond impose aussi sa vision du Bring Your Own Device. Ou du "Bring Your Own Windows 8  Device" serait-on tenté de dire, en faisant payer au prix fort l'adoption par les entreprises de terminaux mobiles non Windows. Et tenter ainsi de compenser par la même occasion la baisse prévisible des licences Windows pour PC.

Windows Server 2012 disponible en version finale en septembre

Parmi les autres annonces réalisées à lors du dernier jour de la WMC 2012, on retiendra par ailleurs le lancement en septembre de Windows Server 2012. Disponible en bêta depuis plusieurs mois, la nouvelle itération de Windows pour serveurs a été, selon Microsoft, téléchargée plus de 500 000 fois.

Avec au programme de nombreuses améliorations : contrôle d'accès aux fichiers renforcé, systèmes Windows Server 2012 gérés comme un groupe depuis une console unique, hyperviseur Hyper-V pouvant fonctionner avec des configurations multi-tenant, nouveau système de fichiers ReFS (Resilient File System) pour une meilleure évolutivité et fiabilité, interface Metro...

Par ailleurs, la disparition de la version ciblant les TPE/PME de Windows Small Business Server Essentials ne va pas sans attiser les rancœurs des clients et partenaires de Microsoft. Ce produit est remplacé par Windows Server 2012 Essentiels. Mais, ce dernier ne propose pas les mêmes atouts que son prédécesseur. La limitation à 25 utilisateurs pour 50 terminaux, et l'absence de Microsoft Exchange Server et SharePoint voilent à peine la volonté de Microsoft de diriger ses clients vers Office 365. En passant par le biais de revendeurs OEM,  Windows Small Business Server Essentials restera néanmoins disponible jusqu'au 30 décembre 2013.

Enfin, on en sait un peu plus sur le coût d'acquisition pour les partenaires OEM de Microsoft des licences de Windows 8. Elle s'élèverait, selon DigiTimes, pour une licence Windows 8 Pro de 80 à 100 dollars, et de 50 à 65 dollars pour une licence Windows RT (version de Windows 8 pour les tablettes ARM).

Microsoft / Windows