SSII pure player, un secteur convoité !

La création logicielle ne cesse de se complexifier. Seules les sociétés de services qui suivent, voir accompagnent les innovations technologiques peuvent assurer à leurs clients une totale maîtrise des processus de développement.


L’informatique se simplifie et la technologie se complexifie. Voilà le paradoxe que nous rencontrons aujourd’hui. En effet, jamais les ordinateurs n’ont été aussi communément répandus et leurs potentiels sont immenses même avec les matériels d’entrée de gamme.


Mais derrière ses dispositifs se cachent une batterie de logiciels toujours plus exigeants. Pour contrer, les attaques virales tout en assurant une connectivité immédiate et globale, nos logiciels doivent, par exemple, gérer avec précision la sécurité. Les interfaces d'utilisations évoluent, elles aussi, sans cesse vers un confort d'utilisation mais cela ne va pas de soit pour les développements qui doivent nativement gérer les designs des principaux éditeurs du marché.

L'avènement de technologie comme Silverlight (Microsoft) ou Flex (Adobe) ou l'utilisation d'applications "in the clound", c'est-à-dire, d'applications hébergés rend la création logicielle plus pointue, plus technique.

Seules les sociétés de services qui suivent, voir accompagnent ses innovations technologiques peuvent assurer à leurs clients une totale maîtrise des processus de développement logiciel. Voilà pourquoi, les SSII pure player, c'est-à-dire spécialisé technologiquement, affrontent avec une sérénité toute relative l'incroyable défi technologique que nous lancent les principaux faiseurs de technologie que sont Microsoft, Apple, Sun et Google.


Nombres de SSII généralistes ont bien compris cela et sont entrain de se doter de divisions internes spécialisée. Mais la culture de la technologie, le goût de l'innovation ne se décrète pas. Il se vit au quotidien au coeur même de la culture d'entreprise.
Des rachats de SSII spécialistes ont donc eu lieu ses derniers temps, mais peu imagine une issue favorable à ces opérations d'acquisions tant ce mariage des cultures s'apparente plus un Anschluss qu'à une fusion.

Autour du même sujet