L’Open Source s’impose dans le décisionnel

L'Open Source devient aujourd'hui une règle en informatique décisionnelle. Les outils sont arrivés à maturité et font une incursion remarquée dans les grandes entreprises comme dans les PME.

Dans l'étude technologique TDWI de mai 2009[1], plus d'un tiers des entreprises déclaraient déjà utiliser des logiciels Open source pour leurs applications d'informatique décisionnelle, d'intégration de données ou d'entreposage de données.

Tout comme les logiciels libres LAMP (Linux, Apache, MySQL et PHP/Perl/Python), l'engouement technologique domine aujourd'hui l'environnement du développement et déploiement des applications web et des sites web. A son tour, le secteur de la Business Intelligence développe des logiciels Open source qui connaissent aujourd'hui un vrai succès. Il s'agit notamment de bases de données, mais aussi d'outils d'intégration de données et d'informatique décisionnelle en Open source.

Pourquoi l'Open source BI connaît-elle un tel engouement ?

1. Faible coût. 87 % des personnes interrogées lors d'une récente étude Gartner[2] tablaient sur des économies substantielles en termes de TCO (coût total de possession) grâce à l'Open source. Avec la forte pression sur les prix, la stratégie Open source s'impose d'elle-même.

2. Une technologie moderne, légère, normalisée qui permet aux développeurs d'intégrer plus facilement les solutions BI aux technologies internes des entreprises.

3. Solutions à maturité. A ce jour, une grande variété de solutions Open source se sont avérées plus que pertinentes pour de nombreux clients. Les outils de création de rapports Jaspersoft par exemple - déployés commercialement à des centaines d'exemplaires - sont utilisés aujourd'hui depuis plus de 10 ans.

4. Risque minimum. Le modèle Open source signifie que les entreprises peuvent "essayer avant d'acheter" - try & buy. Les projets BI, notamment avec des entrepôts de données, doivent traditionnellement faire face à des risques considérables liés à des choix technologiques incertains (mais coûteux), dont certains peuvent se monter à plusieurs milliers de dollars. L'Open source permet de prototyper rapidement les projets BI en minimisant les risques - voire de développer des solutions de test de résistance avec de forts volumes et une simulation des comptes utilisateur.

5. De solides communautés d'utilisateurs. Les communautés Open source, comme JasperForge, contribuent grandement à améliorer la stabilité et la convivialité des logiciels en Open source en offrant un aperçu précis des besoins des utilisateurs et en fournissant, à moindre coût, un retour d'expérience extrêmement précieux avant validation de la version finale.

6. Flexibilité. Les technologies Open source sont généralement plus novatrices, avec des architectures ouvertes tournées vers l'avenir, et sont plus flexibles en termes de support de sources de données et d'intégration de nouvelles fonctionnalités.


[1] TDWI Technology Survey, May 2009

[2] Enquête Gartner sur les CIO « Ré-imaginer le monde IT » , 2011

Autour du même sujet