Jamespot, une solution saas qui parvient à se fondre dans son environnement.

Jamespot est une solution de réseau social d’entreprise (RSE) présente en France depuis 2008. Initialement positionnée sur l'échange d'information au sein de communautés d’intérêt, elle misait sur la facilité d'appropriation de son interface pour aborder la difficile rupture des pratiques créé par les RSE.

L'âge de la maturité
En 2011, Jamespot a inauguré de nombreuses nouveautés tout en gardant sa simplicité d’utilisation. Parmi elles : un moteur de recherche à facette permettant un filtrage efficace des résultats d’une recherche, une meilleure valorisation des expertises de chacun, le moteur de suggestions, la messagerie instantanée, ou des fonctions collaboratives plus standards comme le wiki ou la gestion de tâches. La maturité fonctionnelle de l’outil élargit ses possibilités d’usages (animation de communautés d’intérêt, veille collaborative, gestion de connaissances, espaces projet, …), et sa souplesse d’intégration lui permet de se fondre dans des contextes métiers.

Un outil distribué en saas offrant  une forte capacité de personnalisation
Cette souplesse, rare pour un outil distribué en SAAS exclusivement, est aujourd'hui un élément différenciateur fort de Jamespot. Tout d’abord, l’interface de la solution est personnalisable en profondeur : les règles de nommage des libellés peuvent être adaptées, la feuille de style très évolutive, et certains blocs de contenus peuvent être changés et déplacés. Appliquer un design spécifique est possible même s’il requière des compétences HTML/CSS. Cependant, un non technicien a la capacité de changer de nombreux éléments depuis un configurateur (couleurs dominantes, images de fond, polices, bannière, etc.). Outre sa capacité à s’intégrer visuellement à un intranet imposant une charte graphique précise, Jamespot propose de personnaliser le rendu de chaque communauté, de manière à ce qu’elle soit mieux teintée de la thématique ou des usages qu’elle suscite. Pour cela, chaque espace peut en plus ne proposer que les applications nécessaires. Un moyen pour Jamespot de s’adapter aux usages visés, et à la maturité de l’organisation.

Accompagnement progressif de l'outil vers les nouveaux usages
L’outil peut en effet être « bridé » de manière à ne pas imposer immédiatement la rupture. C’est le cas dans chaque communauté, mais surtout au niveau du flux d’activité, déroutant pour certains utilisateurs quand il est centré sur des personnes que l’on doit s’efforcer de suivre. Jamespot propose alors de choisir le type du flux de la page d’accueil : il peut regrouper les activités par communauté pour se rapprocher d’un fonctionnement plus traditionnel, adopter un fonctionnement basique qui « empile » les nouveautés (comme « twitter »), ou se centrer sur l’activité de chaque utilisateur permettant de participer depuis le flux de manière dynamique (comme « facebook »). Avec ces possibilités de paramétrage, l’organisation peut évoluer à son rythme dans le déploiement des nouveaux usages tout en gardant le même outil.

Socialisation des applications du SI
Avec l’approche Social Ready, Jamespot se lance dans la socialisation du système d’information. Le principe consiste tout d’abord à créer des typologies de contenus correspondant à l’application que l’on souhaite intégrer aux flux d’activité de Jamespot. Une fois le nouveau contenu créé, celui-ci est disponible sur la fonction de partage de liens qui sera capable de reconnaitre la nature du contenu partagé et d’indiquer dans le flux qu’il s’agit de telle application. Pour aller plus loin, le partage de l’activité de l’application tierce peut être automatisé. Jamespot a alors la capacité d’agréger l’activité des applications du SI. On imagine alors facilement le CRM connecté à Jamespot dans une communauté dédiée aux commerciaux, ou des dossiers de la base documentaire synchronisés avec des communautés de gestion de connaissance dans Jamespot.
Jamespot est un RSE complet et polyvalent qui propose de socialiser son environnement plutôt que d’imposer des fonctions collaboratives concurrentes à l’existant (CRM, gestion documentaire, …), et de s’y fondre en s’adaptant autant sur le rendu graphique que les usages ciblés.

Autour du même sujet