Jean Renard (Mindjet) "Les premiers signes de la reprise se font sentir"

Les projets collaboratifs repartent à la hausse en ce début d'année. Alors qu'un rattrapage se produit, le taux d'adoption reste lié à la maturité des entreprises.

Comment ont évolué les besoins en matière de collaboratif ?

Le marché des solutions collaboratives est un marché assez vaste qui regroupe toutes sortes de solutions loin d'être homogènes. Cette diversité de l'offre s'explique par le fait qu'en matière de collaboratif, les entreprises ont des besoins variés. Certaines ont fait le choix de s'orienter vers des outils de communication à distance dont la pénétration a fortement augmenté sur les 5 dernières années.

D'autres ont opté pour des environnements de travail partagés et d'espaces collaboratifs en ligne permettant aux collaborateurs de mettre à jour des documents où qu'ils se trouvent. En parallèle, on a vu apparaître des solutions répondant à ces deux types de besoins complémentaires, mais peu se préoccupent de l'optimisation du temps projet et de l'accroissement de la productivité individuelle.

Nous nous positionnons donc sur le marché avec une offre combinant aide visuelle de productivité à une plate-forme collaborative complète intégrant partage en ligne de documents, espaces de travail sécurisés et services de conférences Web.

"Des entreprises déjà équipées étendent le périmètre fonctionnel de leurs solutions"

L'équipement des entreprises est-il à son maximum ?

On observe une segmentation très forte des entreprises en fonction de leur degré de maturité à aller vers le collaboratif d'une part, et du type d'équipements qu'elles utilisent d'autre part. Toutes sont ainsi amenées à se demander si la ou les solutions de collaboration mises en œuvre couvrent ou non l'ensemble des problématiques de travail à distance.

D'autres au contraire commencent tout juste à s'équiper pour répondre à des besoins internes de meilleure collaboration entre individus ou pour améliorer l'efficacité de l'organisation du travail. Enfin, une troisième catégorie d'entreprises a déjà mis en place les solutions de communication à distance mais projette d'en étendre le périmètre fonctionnel.

La crise a-t-elle remis en cause les projets collaboratifs ?

Les entreprises ont un besoin fort en matière de travail collaboratif. Pour plusieurs raisons internes, mais également externes pour se rapprocher de leur écosystème dont font partie les clients et leurs fournisseurs. En 2009, elles ont été confrontées à des réductions de coûts et des décroissances de leurs budgets sans précédent.

L'enjeu pour elles en 2010 est donc de pouvoir se refinancer et refaire partir leurs projets IT porteurs. On perçoit les premiers signes de la reprise et certaines ont bien compris qu'il était temps d'y aller. Avec prudence toutefois, en procédant davantage par lots qu'auparavant et en adoptant des réactions plus conservatrices en termes d'investissements.

Aujourd'hui, on observe un phénomène de rattrapage sur 2009 et même une accélération des projets en ce début d'année même si elles gardent la crise en mémoire pour ne pas avancer à l'aveuglette comme elles ont pu le faire auparavant.

 

Jean Renard est directeur Europe du Sud de Mindjet.

Collaboratif