SharePoint : deux projets phares en face à face France Télévisions : après la gestion de contenu, cap sur le collaboratif

Dans le cadre de la Loi sur l'audiovisuel publique prévoyant le passage à une entreprise commune au 4 janvier 2010 de toutes les chaînes du groupe France Télévisions, un nouvel enjeu a été de fournir à tous les collaborateurs un intranet commun. Mais également permettre la mise à disposition de la communication interne un outil permettant de discuter avec toutes les entités du groupe.

Auparavant, des plates-formes techniques très hétérogènes existaient (PHP, développement spécifique, Joomla!...), sachant que chaque chaîne avait développé son projet intranet de façon indépendante. L'objectif a donc été de rassembler les projets et sites intranet sur un socle commun.

  

En 2003, certaines chaînes dont France 5 avaient eu l'occasion de recourir aux Web SharePoint Services pour mettre à disposition des contenus et les partager dans des espaces collaboratifs projets. Une utilisation qui a permis au groupe de se familiariser avec l'environnement collaboratif de Microsoft et a aidé France Televisions à opter pour SharePoint 2007 dans le cadre de son appel d'offres courant 2009.

"SharePoint a tout d'abord été mis en place pour répondre à des besoins de publication d'actualités" (François Chrétien - France Télévisions)

"SharePoint a tout d'abord été mis en place pour répondre à des besoins de publication d'actualités au travers d'un portail de communication commun à toutes les entités du groupe France Télévisions", raconte François Chrétien, responsable des applications communication à France Télévisions.

 

Un objectif qui comprenait alors la publication de listes de documents, de tâches, de plannings permettant de gérer les projets et proposer à une équipe un référentiel complet de documents et bonnes pratiques autour d'un projet.

Une fois le choix de la solution effectué en septembre 2009, des travaux en ateliers sur les spécifications fonctionnelles ont été réalisés pour une mise en ligne de la solution planifiée en janvier 2010. Pour tenir les délais, France Télévisions s'est adjoint les services de l'intégrateur technique Expertime et d'Altran pour la partie graphique du portail.

Alors que France Télévisions s'est centré dans un premier temps sur la publication, les espaces collaboratifs sont la prochaine grande étape de l'évolution fonctionnelle et technique de SharePoint. Ainsi, à partir de novembre, il sera proposé aux 9 000 collaborateurs de créer leurs propres sites collaboratifs, sous réserve toutefois d'une approbation par l'équipe projet SharePoint et du service communication.

 

"Une des forces de SharePoint tient au niveau de son package natif de gestion des droits d'autorisation permettant en quelques clics d'aller assez loin et de déléguer les contributions aux collaborateurs répartis dans les différentes entités géographiques du groupe", poursuit François Chrétien.

"Les profils de développeurs doivent en revanche être très spécifiques SharePoint"

Aujourd'hui, l'objectif de faire vivre le site a été atteint, se traduisant par les audiences de fréquentation à la hauteur des ambitions que s'est fixées le groupe, à savoir près de 100 000 visiteurs par mois pour un total de 565 000 pages vues.

 

"La notion d'interdépendance de l'infrastructure SharePoint avec le reste du parc applicatif comme l'Active Directory mais également d'autres applications Microsoft est très forte et nécessite une somme de compétences au final assez complexes pour assurer une mise en œuvre dans les meilleures conditions possibles", nuance toutefois François Chrétien.

Et le responsable applications communication à France Télévisions de noter : "Les profils de développeurs doivent en revanche être très spécifiques SharePoint et on ne peut pas se satisfaire d'un profil uniquement à l'aise avec .NET, ce qui a nécessité de monter un centre de compétences SharePoint pour analyser les actions possibles, les atouts en termes de gestion de la sécurité et du moteur de recherche."

Microsoft / Collaboratif