Quelles SSII emploient le plus de femmes en France en 2017 ?

Quelles SSII emploient le plus de femmes en France en 2017 ? Chez les géants des services informatiques de l'Hexagone qui ont bien voulu répondre au JDN, la proportion de femmes dans les effectifs va de 18 à 30%.

Le secteur informatique n'est pas l'un des plus féminisés : c'est un fait bien connu. Mais comment mesurer ce phénomène, et les efforts qu'il reste à fournir, tout comme ceux qui ont déjà été réalisés ? Pour donner des réponses chiffrées et actuelles à ces questions, le JDN s'est tourné vers les entreprises qui figurent parmi les plus gros employeurs du secteur : les SSII, désormais aussi appelées ESN. Nous avons interrogé les plus grandes SSII françaises, et plus précisément les 12 plus grandes d'entre elles. A elles seules, elles ont représenté pas moins de 20 000 recrutements l'année dernière.

Le JDN leur a demandé quelle était la proportion de femmes qu'elles employaient, actuellement, en France. Certaines n'ont pas souhaité répondre. C'est le cas d'Akka et d'Atos. Voici le graphique qui synthétise leurs réponses. 

Les 12 plus grandes SSII de France ont été interrogées. Seules Akka et Atos n'ont pas répondu. © JDN

Alten est donc, parmi les SSII interrogées, celle qui affiche actuellement la plus grande proportion de femmes dans son effectif français, qui comptait en décembre dernier 9 550 ingénieurs en France.

Aucune des plus grandes SSII n'emploient plus de 30% de femmes en France

Employant un nombre similaire de personnes en France, CGI a de son côté déclaré au JDN employer 29% de salariées en France, ce qui en fait la 2e plus grande proportion parmi les entreprises interrogées. D'après les propos recueillis par le JDN, Jean-Michel Baticle, président de CGI France-Luxembourg-Maroc, trouve cette part encore "faible", et pense que la formation peut jouer un rôle décisif pour améliorer cette situation. Complétant le podium, Orange Business Servives ("OBS") a déclaré employer 28% de femmes, un chiffre en baisse par rapport à celui donnée en 2016 (30%), année durant laquelle la partie B2B d'Orange a recruté 600 personnes, dont seulement 23% de sexe féminin.

Enfin, Neurones emploie 18% de salariées en CDI en France, mais la part de salariées recrutées dans l'Hexagone en 2016 a été plus élevée (20%). Econocom compte 720 cadres féminins dans son effectif, soit 20,5% de l'effectif des cadres. Et 228 femmes ont été recrutées l'année dernière, soit 18% du total.

L'année dernière, les deux ESN Akka et Atos avaient accepté de répondre à notre question : la première avait indiqué employer 20,5% de femmes, et Atos, avec Bull, 23%, ce qui les placerait dans le bas du tableau, mais ces proportions ont pu évoluer, à la hausse, comme à la baisse.

Et aussi

SSII / Alten