Le patron de la Deutsche Bahn démissionne pour espionnage électronique

Hartmut Mehdorn, le patron de la Deutsche Bahn, vient d'être forcé à la démission suite à une affaire d'espionnage électronique des salariés de l'entreprise. La société de chemin de fer allemande aurait filtré jusqu'à 145 000 messages électroniques par jour, surveillant 70 000 à 80 000 salariés. Ce filtrage aurait été initié par la direction pour surveiller les échanges entre employés et journalistes. Mais vendredi 28 mars dernier, la direction a reconnu qu'en 2007, des courriers électroniques envoyés par le syndicat des conducteurs de trains et appelant à la grève avaient  également été bloqués.

Suite à ces révélations, les deux principaux syndicats de la Deutsche Bhan, avaient lancé un appel à la démission d'Hartmut Mehdorn. L'affaire a pris une tournure politique quand le parti social-démocrate SPD et les partis d'opposition FDP et Verts se sont joints à ces demandes de démission. 2009 étant une année électorale en Allemagne, la chancelière Angela Merkel aurait mis la pression pour se débarrasser de cette affaire d'espionnage électronique pour le moins gênante. Hartmut Mehdorn assure que les soupçons qui pèsent contre lui sont infondés.

Autour du même sujet