Thales fusionne ses activités de sécurité civile et militaire

Les temps changent. Le spécialiste des technologies de défense fusionne ses activités de communication sécurisée en créant une nouvelle entité.

Les activités de communication sécurisée de Thales étaient jusqu'ici séparées en deux entités : l'une ciblant le secteur de la défense, l'autre le domaine civil notamment sur le terrain des transports et de la sécurité des systèmes d'information. Les deux domaines fusionnent dans une nouvelle branche, baptisée Thales Communications & Security. Au total, le nouvel ensemble compte 7000 personnes présents sur neuf implantations.

Au programme des offres déclinées par la nouvelle entité : allant des solutions de communication, de contrôle et de commandement et de supervision pour les systèmes de défense, à la sécurité des citoyens et des voyageurs, en passant la protection des sites sensibles ou encore la sécurité des données. "Un ensemble de systèmes qui s'appuient de plus en plus sur des technologies communes ou complémentaires", argue le groupe pour justifier ce rapprochement.

Déjà plusieurs projets ont été lancés tirant partie de l'expertise de Thalès dans ces deux domaines. La société évoque notamment le système de sécurité de la ville de Mexico, le système d'information du futur Ministère de la Défense, ou encore le système de radiocommunications sécurisées de la SNCF.

Thales