SEO : les actualités qui ont marqué ces dernières semaines

Nouvelles restrictions dans le Keyword Planner, restructurations chez des ténors du secteur, évolution d'AMP… Le JDN rappelle les dernières évolutions importantes du SEO.

Pour ceux qui n'ont pas suivi l'actualité du SEO dernièrement, les changements les plus importants intervenus cet été dans ce domaine concernent le Keyword Planner. Appelé aussi en français "l'outil de planification des mots clés", il permet notamment de connaître le nombre de fois qu'une requête est traitée par Google chaque mois.

Fin juin, Google a commencé à donner les mêmes volumes de recherche pour des mots voisins, tels que "SEO" et "search engine optimisation" – de quoi faire perdre en pertinence des indicateurs jusqu'ici très utiles au SEO. Google a par la suite bien confirmé qu'il ne s'agissait pas d'un bug mais bien d'une fonctionnalité qui va s'installer durablement dans l'outil…

Un Keyword Planner moins utile au SEO ?

Le Keyword Planner de Google AdWords permet de connaitre le nombre de fois qu'un mot clé est recherché sur Google . © Jakub Jirsak

Plusieurs semaines après, le moteur a procédé à un autre changement au sein de cet outil qui ne va pas plaire à tous les SEO. Les annonceurs "avec des dépenses faibles en AdWords" pourront en effet désormais voir des volumes de recherche très imprécis. Pour un mot clé, seules des tranches de volumes leur seront fournies, par exemple "entre 100 000 et 1 million de recherches", ou "entre 10 000 et 100 000 recherches". Google n'a pas donné le seuil en dessous duquel les dépenses des annonceurs seront considérées comme faibles, mais les SEO qui pouvaient utiliser l'outil sans payer un centime à Google AdWords sont clairement visés.

Une salariée de Google a expliqué que la plupart des annonceurs ne verraient aucun changement dans le volume des requêtes affiché, et que ces tranches de volumes n'apparaîtront que pour ceux qui auront demandé les volumes pour trop de mots clés. Les API, en particulier, sont "spécifiquement" dans le collimateur de Google. La limite à ne pas dépasser n'a toutefois pas été précisée, et des SEO arrivent encore à accéder à toutes les données du Keyword Planner sans rien payer à Google. Sans compter qu'une astuce simple permettant de retrouver les volumes précis et différents pour les mots voisins (comme "SEO" et "search engine optimisation") a aussi été dévoilée et partagée sur la Toile

AMP bientôt dans les résultats naturels classiques

Chez le moteur de Mountain View, l'année 2016 sera clairement marquée par la promotion du format AMP. En février dernier, Google commençait à faire remonter, très haut dans ses résultats, dans un carrousel, des articles de presse dans ce format optimisé pour le mobile. Depuis, des sites qui n'étaient pas des sites de presse ont aussi pu adopter largement le format, comme eBay notamment, et des sites comme Reddit ou TripAdvisor figurent aussi parmi les utilisateurs listés sur le site officiel.

Un petit logo AMP apparaîtra à côté des pages ayant adopté ce format. © Google

Début août, Google a poursuivi sur sa lancée, et a annoncé que les pages au format AMP allaient apparaître dans les résultats organiques classiques, et donc ne plus se limiter au carrousel. Pour l'instant, il ne s'agit que d'une béta, une version "Early Preview" que les mobinautes peuvent essayer en se rendant sur une adresse spéciale. Mais Google ne cache pas sa volonté de déployer cette fonctionnalité plus largement "plus tard cette année". Un Googler a par ailleurs souligné que les pages AMP qui allaient remonter dans les résultats ne recevront pas de bonus SEO en raison de leur utilisation du format AMP. En revanche, s'il existe une version AMP et une version mobile-friendly de la même page, Google servira la version AMP. Dans la foulée, le moteur a commencé à envoyer des notifications, via la Search Console, pour inciter les sites à utiliser le format AMP…

Moz licencie et se recentre, comme Raven

Moz est un grand nom du SEO outre-Atlantique, pour les articles de qualité diffusés sur son blog, mais aussi pour ses outils spécialisés dans le SEO. L'éditeur traverse toutefois des turbulences, et pour améliorer sa situation financière, il vient d'annoncer se lancer dans une vaste restructuration. Elle passe par le licenciement de plus du quart de ses employés. Moz va aussi recentrer ses outils sur le SEO "pur et dur", et abandonner des champs périphériques dans lesquels il avait investi, comme Moz Content (audit de contenu) or Followerwonk (analyse de Twitter).

Signe d'un marché qui devient plus difficile, un autre acteur a pris la même décision : Raven. Cet acteur américain éditait une plateforme très complète d'outils SEO, mais va désormais, lui aussi, concentrer ses efforts sur un seul outil (Site Auditor, un crawler).

Des redirections qui transmettent tout le Pagerank

Enfin, dernière information à retenir de cet été : fin juillet, Google a clarifié les conséquences des redirections 30x (301, 302, etc.) sur le SEO d'une page, et sur son Pagerank. Certains professionnels pouvaient penser qu'une redirection faisait perdre du Pagerank, mais le Googler Gary Illyes a affirmé sur Twitter que les "30x ne faisaient désormais plus perdre de Pagerank".

Lire aussi

 

Google