Google : la mise à jour Panda ébranle le Web Européen Jusqu'à 96% de visibilité en moins à cause de Panda

En attendant l'arrivée, imminente, de Panda en France, nos voisins anglais ont pu mesurer l'impact de la mise à jour sur la visibilité de leurs sites dans Google, et donc sur leur trafic.

C'est dans cette optique que l'entreprise spécialisée en référencement SEO Searchmetrics a mis au point un indice de visibilité pour chaque site. Cet indicateur prend en compte "des millions de mots clés", mais aussi leur poids en termes de trafic généré ainsi que la position obtenue dans Google par ces sites sur ces requêtes.


Google pénalise un site de Microsoft

Les conséquences sont spectaculaires. Certains sites ont perdu plus de 90% de leur visibilité. C'est le cas du comparateur de prix Ciao.co.uk (-94%), par ailleurs propriété de Microsoft qui accuse d'ailleurs Google d'abuser de sa position dominante.


Qype.co.uk. a également perdu 96% de sa visibilité, selon l'indice de Searchmetrics. eHow.co.uk, pressenti comme étant l'une des cibles de cette mise à jour, a perdu de son côté 72%.

A noter qu'aux Etats-Unis, ce site, largement cité comme exemple de fermes de contenu a mis en place une nouvelle architecture, et son orientation plus qualitative lui a permis de plutôt bénéficier de la mise à jour.

 

Les bénéficiaires

La mise à jour n'a pas fait que des perdants. Si Google a annoncé que cette modification devait déclasser les sites de faible qualité, la firme de Mountain View a également précisé qu'elle allait réhausser certains sites. Sur ce point, le même indicateur de Searchmetrics révèle des progressions, moins spéctaculaires, mais réelles.

Parmi les bénéficiaires se trouve notamment un service appartenant à Google, YouTube, qui améliore sa visibilité de près de 20%.  A noter que selon la même étude, Dailymotion.com a également bénéficié de cette mise à jour (+18%), au même titre qu'eBay qui, avec une progression de 42%, semble être l'un des plus grands gagnants.

Des sites d'informations comme Techcrunch.com, mashable.com, independant.co.uk, ou Metro.co.uk enregistrent également des progressions notables relève Searchmetrics.

Microsoft / Google