L'Epitech édite deux logiciels gratuits

De la domotique par un mécanisme de courant porteur en ligne et de l'assistance médicale, tels sont les logiciels produits par les étudiants de l'école. Explications.

L'Epitech présente deux projets de fin d'étude qui pourraient avoir un certain avenir. Cette école privée, qui se présente comme une école d'experts en informatique, forme des informaticiens jusqu'à un niveau Bac +5.

 

Le premier projet, DomoBOX, conçu par un groupe d'étudiants, est un logiciel gratuit qui se propose d'automatiser à un coût réduit les tâches domestiques en utilisant les propriétés du CPL (Courant Porteur en Ligne).

 

Fermeture et ouverture des volets, régulation du chauffage, commande des lumières, gestion de l'arrosage, autant de tâches réalisables depuis son ordinateur ou sa télévision grâce à ce logiciel.

 

A noter qu'il est disponible en deux versions, une version PC et une version destinée à être incorporée au produit Dreambox. Le logiciel fournit une interface qui donne des indications sur l'état des appareils reliés au système.

 

Le second projet mis en avant par l'Epitech se nomme Paramed. Ce logiciel à destination des diabétiques, et gratuit, permet de suivre le taux d'insuline analysé depuis un glucomètre. Les résultats des statistiques sont visualisables sous la forme de graphiques et peuvent ensuite être envoyés directement au médecin traitant par courrier électronique.

 

Le logiciel propose également la gestion de la médicamentation et des différentes posologies affectées au patient, telle que l'injection d'insuline et la prise d'antidiabétiques par voie orale. Autre particularité,ce logiciel est disponible en deux versions, Windows et Mac, ce qui est une première.

 

Fruit de trois années de travail, ces projets menés par des groupes d'étudiants sont pour l'école la concrétisation de l'enseignement dispensé. "Ces projets réunissent de façon concrète et professionnelle un ensemble de savoir-faire acquis par nos étudiants au cours de leurs études", explique Nicolas Sadirac, le directeur de l'Epitech.

Cpl