La Commission européenne fixe un nouvel ultimatum à Microsoft

L'éditeur s'est vu accorder un nouveau report d'échéance pour répondre aux obligations découlant de sa condamnation de 2004. Le nouvel ultimatum a été fixé au 23 avril. Passée cette date, Microsoft s'expose à une amende journalière de 3 millions d'euros. Dans le cadre de sa condamnation pour abus de position dominante, la firme de Redmond a déjà dû s'acquitter de 497 millions d'euros en 2004, puis de 371 millions en juillet dernier pour avoir échoué dans la fourniture à ses concurrents des protocoles de communication de Windows.

Annonces Google