Le prix des serveurs en forte baisse depuis 4 ans

6 200 dollars par serveur : c'est le prix moyen consacré par une entreprise lors d'un nouvel achat. Consolidation et virtualisation n'ont pas enrayé la croissance des serveurs d'entrée de gamme.

6 200 dollars, c'est le prix moyen consacré aujourd'hui par les entreprises lors de l'achat d'un serveur d'entreprise, selon le cabinet d'études Gartner. Un prix qui ne cesse de chuter, puisqu'il était de 8 300 dollars en 2003, de 7 300 dollars en 2004, et de 6 410 dollars en 2006. Si la chute tend à se ralentir, la tendance reste toujours la même, à savoir des clients qui achète davantage en quantité, mais à prix quasi-constant.

La virtualisation et la consolidation des serveurs, bien qu'annoncées par les éditeurs et les constructeurs, restent donc peu impactantes sur la demande des entreprises en termes de petits serveurs. Il faut dire que l'explosion de la puissance de calcul qui s'explique par les processeurs à plusieurs coeurs, permet aujourd'hui à des serveurs d'entrée de gamme d'afficher une puissance conséquente. Il n'est donc pas nécessaire d'acheter très cher pour pouvoir virtualiser.

D'après les analystes d'IDC, le marché des serveurs d'entrée de gamme (prix inférieur à 25 000 dollars) a connu une croissance annuelle de 8,2% en valeur, quand celui des serveurs milieu de gamme (entre 25 000 et 500 000 dollars) a connu une légère décroissance (-0,5%). Les serveurs très haut de gamme (à plus de 500 000 dollars), à l'inverse, affichent un recul de -5,7% des ventes en valeur.

Symbole de cette course effrénée vers les serveurs d'entrée de gamme peu onéreux, les lames (blades) continuent à croître, et particulièrement les serveurs lames dotés de processeurs x86. Ces derniers représentent en 2007 14,8% du total des serveurs x86 vendus dans le monde. Les serveurs lames dans leur totalité, incluant la partie RISC et EPIC, représentent un chiffre d'affaires de 3,9 milliards de dollars, en croissance de 41% sur un an, toujours d'après les chiffres IDC.

Les serveurs x86, dans leur globalité, comptent pour 28,7 milliards de dollars en 2007, soit 52% du marché total des serveurs. Et ce segment est toujours le plus dynamique, puisqu'il connaît une croissance de 10,4% cette année encore en valeur, et de + 8,3% en volume. A l'autre bout de la chaîne, Gartner constate que les ventes de mainframes reculent de 11,8% sur un an, en raison d'une période de creux dans le remplacement de ces machines.

Prix moyen d'un serveur par constructeur
ConstructeurPrix moyen d'un serveur vendu en 2007
Source : Gartner
Sun17477
IBM13285
Fujitsu8452
HP5885
Dell3305
Autres3172
Total6198

Les serveurs de serveurs Unix et Itanium, bien qu'en baisse de 13,8% en volume, progressent de 1,7% en valeur. Autre tendance notable, la migration lente du marché vers des systèmes Windows et Linux. Ainsi, IDC constate une croissance de 9,8% des ventes de serveurs Windows en volume, et de 6,9% en valeur sur l'année 2007. Les ventes de serveurs Unix accusent le coup, puisqu'elles gagnent seulement 1,5%. Les serveurs Linux, en revanche, se sont vendus comme des petits pains, avec une croissance de 11,6%.

Le marché s'équilibre donc entre les trois systèmes d'exploitation majeurs : Linux s'accapare 12,7% du total des ventes de serveurs au 4e trimestre 2007, contre 33,3% pour Unix et 36,6% pour Windows. Du coté des systèmes propriétaires d'IBM, System x affiche une croissance de 10,2%, contre 9,1% pour System p. A l'inverse, System z et System i voient leurs revenus diminuer de 9,6% sur un an.

Cette transformation du marché s'accompagne d'un changement régulier des parts de marché des constructeurs. Ainsi, IBM commence à perdre du terrain face à des constructeurs positionnés clairement sur l'entrée de gamme, tels HP et Dell. En 200, Gartner constate qu'IBM réalise une croissance de son activité serveur de seulement 0,8%, contre une hausse de 8,8% chez HP, et de 13,2% chez Dell. Sun Microsystems, qui a clairement parié sur l'Open Source pour relancer Sparc et Solaris, affiche 3,5% de croissance.

Top 5 des fabricants de serveurs dans le monde en 2007
ConstructeursCA 2007 (Milliards de dollars)Millions d'unités vendues en 2007
Source : Gartner
IBM17.02.6
HP15.51.8
Dell6.21.2
Sun5.90.3
Fujitsu2.40.2
Autres7.62.3
Total54.88.8



Alors qu'IBM se trouve à la première position en termes de chiffre d'affaires sur le marché des serveurs en 2007, il n'occupe que la 3e position en termes de volume. Le prix moyen d'un serveur vendu par IBM se situe à 13 280 dollars, un prix deux fois plus élevé donc que la moyenne du marché. La situation est encore plus marquée chez Sun, qui vend un serveur à un prix moyen de 17 470 dollars. A l'opposé, Dell affiche un prix moyen de seulement 3 300 dollars.

Cela conduit à relativiser les places occupées par les différents acteurs du marché. Ainsi, IBM détient 31,1% de parts de marché en valeur, mais seulement 14,5% en volume. Dell, quant à lui, s'attribue 11,4% de parts de marché en valeur, mais 21,4% en volume. Enfin Sun dispose de 10,8% de parts de marché en valeur, mais seulement de 3,8% en volume.

 

Parts de marché des constructeurs de serveurs en 2007
ConstructeurParts de marché en valeurParts de marché en volume
Source : Gartner
IBM31.1 %14.5 %
HP28.3 %29.8 %
Dell11.4 %21.4 %
Sun10.8 %3.8 %
Fujitsu4.5 %3.3 %



Dans la zone EMEA, l'évolution générale et les rapports de force sont presque similaires, a ceci prêt que Sun occupe la 3e place, devant Dell.

Serveurs / Chiffre d'affaires