Cisco aide la Chine dans son projet de vidéosurveillance

Le pays de la grande muraille va installer un vaste réseau de 500 000 caméras de vidéosurveillance pour lutter contre la criminalité. Cisco est l'un de ses principaux artisans.

Afin d'endiguer la hausse du taux de son taux de criminalité, la Chine s'est lancée dans un projet de maillage du territoire par 500 000 caméras de vidéosurveillance. Nommé Peaceful Chongging, ce projet fait intervenir plusieurs partenaires technologiques de premier plan, dont l'équipementier réseaux et télécoms Cisco.

Ce dernier a pris soin de préciser que les solutions fournies ne feront l'objet d'aucune personnalisation. Une décision qui devrait permettre à Cisco de désamorcer une éventuelle nouvelle polémique suite à la plainte déposée le mois dernier à son encontre par Human Rights Law Foundation concernant son implication potentielle dans la conception et la maintenance d'un système de surveillance Web personnalisé baptisé Golden Shield.

Parmi les autres fournisseurs impliqués dans le projet Peaceful Chongging, le Wall Street Journal croit savoir qu'HP serait également de la partie. Une possibilité qui est loin d'être dénuée de fondement, quelques jours après la visite de son P-DG, Leo Apotheker, pour gonfler le moral de ses troupes mais également renforcer sa présence avec la construction de nouvelles infrastructures notamment dédiées au Cloud. 

Réseaux / CISCO