Les principales offres PaaS du marché au crible Facturation du temps CPU et garantie SLA : rester vigileant

Pour industrialiser et/ou déployer ses applications dans le Cloud, les solutions de type PaaS (Platform as a Service) rendent aujourd'hui de grands services. Et exception faite de l'offre de VMware CloudFoundry.com, toutes sont disponibles en version stable et définitive et utilisées aujourd'hui pour la plupart d'entre elles par de nombreux grands comptes (Carrefour, Lyonnaise des Eaux, AXA, Schneider Electric...). 

Sur ce segment de marché du Cloud, 4 acteurs phares sont présents : Amazon Web Services (Elastic Beanstalk), Google (AppEngine et Storage), Microsoft (Windows Azure Platform) et Salesforce.com (Force.com). A noter la présence également de VMware qui propose son offre CloundFoundry.com, mais pour le moment uniquement en bêta.


Les critères de choix
Source : JDN Solutions
Langages supportés
Stockage, bus applicatif, authentification et bases de données
Facturation temps CPU et automatisation des instances
Support français et SLA

"Par rapport aux offres IaaS, les critères de choix sont beaucoup plus structurés autour du langage de développement lui-même. Sur Google App Engine, on va être en Java et Python et il va falloir se limiter à un sous ensemble du framework habituel, faire sans multi threading par exemple. Avec CloudFoundry, on a une véritable machine virtuelle Java qui s'exécute sur le Cloud, tandis qu'Azure propose une solution multi-langage même si .NET reste le langage de prédilection", indique Lionel Laské - Directeur Innovation et Diversification chez C2S.

Parmi les grands types de services à même d'être proposés par les fournisseurs, on en distingue principalement 4 : stockage, bus applicatif, authentification/contrôle d'accès et bases de données. Mais rares sont ceux à tous les proposer simultanément. D'autant que, dans certains cas (Google et VMware notamment), les bases de données supportées sont de type NoSQL alors qu'Azure propose à l'inverse une véritable nase de donnée relationnelle installée dans le Cloud. 

"Chaque offre va disposer de spécificités fonctionnelles pour faire en sorte que l'architecture déployée de la solution en tire partie. Avec AWS, on peut développer une application standard et la déployer, mais on ne profitera pas forcément la capacité de provisionning / déprovisionning pour garantir la qualité de service", prévient par aiileurs LaurentMacquet, Senior Manager Cloud Consulting Leader chez Logica Business Consulting.

Cloud public / Processeur