Oracle dégaine son Sparc Supercluster face à HP et IBM

Présentant sa nouvelle grappe de serveurs, Larry Ellison a surtout multiplié les critiques envers HP.

Le P-DG d'Oracle, Larry Ellison, a une nouvelle fois pas été avare en pics à l'encontre de la concurrence, en présentant son nouveau serveur basé sur la technologie de puces Sparc développée par Sun Microsystems. "Les machines HP sont vulnérables et lentes", a-t-il notamment déclaré.

Basé sur les Sparc 16-core T3, le SparcSupercluster d'Oracle est un système pouvant comprendre des dizaines de serveurs montés en rack et liés par des connexions InfiniBand. Un environnement qui intègre aussi sa technologie de gestion de grappe Oracle Real Application Clusters, ainsi que la couche de stockage SSD FlashFire de Sun.

Selon Oracle, le système afficherait une performance de 30,2 millions de transactions par minute, contre 10 millions sur une configuration IBM et 4 millions sur HP. Mais c'est contre ce dernier que s'est acharné Larry Ellison : "nous allons les défier avec de meilleurs logiciels, un meilleur matériel et de meilleurs services". Lors de sa présentation, le P-DG d'Oracle a indiqué "bien aimé" IBM, et "ne pas trop vouloir lui causer du tort"... Avant de se recentrer sur le matériel issu du rachat de Sun, Oracle avait privilégié jusqu'ici celui de HP pour commercialiser son logiciel de base de donnés Exadata.

Serveurs / Sun