Pourquoi tout pourrait mal tourner pour Uber, l'entreprise la plus controversée du monde Un procès en particulier pourrait modifier de manière radicale le business model d'Uber

Uber et un de ces concurrents, Lyft, doivent faire face à des poursuites judiciaires menées par des conducteurs qui pourrait modifier radicalement leur business model aux Etats-Unis. Ces procès ont pour objectif la reconnaissance du statut d'employé pour les conducteurs. Ils ne seraient plus considérés comme entrepreneurs. Actuellement, ils doivent payer toutes leurs dépenses de leur poche : essence, entretien, assurance et détails pour un service de qualité, pour n'en citer que certaines.

Les deux entreprises utilisent ces conducteurs indépendants pour la simple raison qu'ils coûtent beaucoup moins chers que s'ils étaient employés. Quand vous êtes indépendant, votre employeur n'a pas à cotiser pour la sécurité sociale, ni à payer de taxe.

Si Uber doit reconnaitre aux chauffeurs le statut d'employé, ses coûts augmenteront de manière significative

Quand la startup de nettoyage à domicile MyClean a reconnu à ses travailleurs le statut d'employés à temps plein, ses dépenses salariales ont augmenté de 40% selon Kevin Roose, journaliste pour New York Magazine. A en croire l'expérience de MyClean, si Uber perd le procès sa masse salariale exploserait fortement.

En cas de décision favorable, les conducteurs auront droit soit à un salaire horaire soit à un salaire fixe, ainsi qu'aux remboursements des frais générés par leur activité (essence et assurance).

"Si les juges se prononcent contre Uber et Lyft, cela augmentera significativement leurs coûts et forcera les deux entreprises à cotiser pour la sécurité sociale, à fournir une assurance accident et une assurance chômage," analyse Reuters. De plus, les conducteurs auront la possibilité de se syndiquer.

Uber