Pourquoi tout pourrait mal tourner pour Uber, l'entreprise la plus controversée du monde Mais réellement…

Aucun de ces scénarios ne causera de réels torts à Uber sur le long terme. Certains des marchés où l'entreprise s'est implantée en premier génèrent des profits gigantesques, des centaines de milliers de dollars de chiffre d'affaires chaque année. En novembre, nous avons obtenu un rapport interne d'Uber qui a été réalisé début 2014. La plupart des données datent de décembre 2013 mais qu'importe, elles indiquent clairement que la croissance d'Uber est loin d'être en berne.

Dans ses marchés les plus importants (Washington, New York, Chicago, San Francisco et Los Angeles), Uber a enregistré plus de 100 000 trajets par semaine en décembre dernier. Voici le résumé d'Alyson Shontell :

En décembre 2013, Uber a généré près de 11,7 millions de dollars de chiffre d'affaires à Washington (environ 141 millions de dollars sur l'année), 26 millions à New York (312 millions sur l'année), 12,7 millions à Chicago (152,4 millions sur l'année) et 17,7 millions à San Francisco (212,4 millions sur l'année). Le chiffre d'affaires réalisé à Los Angeles se situe entre celui de New York et celui de San Francisco.

Ces chiffres d'affaires cumulés auront généré près d'1 milliard de dollars sur l'année, et cela ne prend même pas en compte la croissance 2014 d'Uber. Au premier janvier 2013, le taux de croissance de l'entreprise a atteint un extraordinaire +369% par rapport au 1er janvier 2012.

Des sources proches de l'entreprise ont déclaré qu'Uber s'attendait à un chiffre d'affaires de 10 milliards de dollars en 2015. Uber en touchant 20%, le reste étant redistribué à ses vendeurs, ses revenus devraient atteindre 2 milliards de dollars.

Les investisseurs espèrent une IPO dans les prochaines années, ce qui ferait passer la valorisation de l'entreprise de 50 à 100 milliards de dollars

Henry Blodget, de Business Insider, ajoute que le taux de croissance du chiffre d'affaires d'Uber a été de 300% en 2014, et on attend à nouveau 300% pour 2015. A titre de comparaison, Facebook a atteint la valorisation actuelle d'Uber (41 milliards de dollars) sept ans après sa création, et deux ans avant son entrée en bourse.

Ceci s'explique par la valeur du service proposé : Uber vous emmène où vous voulez pour un prix raisonnable. Le concept a l'air tout simple, mais Uber a été le premier à le perfectionner. Vous avez juste à tapoter sur votre clavier de téléphone et vous pouvez voir votre chauffeur sur une carte se diriger vers vous. Le conducteur ne prendra pas d'autre passager, donc vous n'avez pas besoin de vous battre avec une autre personne qui attendrait également un taxi. Et à l'inverse des taxis, les conducteurs d'Uber doivent se comporter correctement sous peine d'avoir un mauvais commentaire et de ne plus pouvoir travailler pour Uber à l'avenir. De plus, vos informations bancaires sont toujours sauvegardées dans l'application, donc vous n'avez pas besoin de fouiller frénétiquement dans votre portefeuille à la fin du trajet. Ce n'est pas parfait, mais c'est quand même bien mieux que de chercher un taxi en errant dans la rue.

Uber