Helpling, plateforme de services ménagers, lève 13,5 millions d'euros

Helpling levée La start-up espère ainsi grignoter le marché ultra-concurrentiel sur lequel s'affrontent depuis quelques mois plusieurs mastodontes.

En finalisant son premier tour de table de 13,5 millions d'euros, la plateforme allemande proposant des services ménagers Helpling se donne les moyens de lutter contre ses nombreux concurrents sur le marché européen. Mangrove Capital Partners, Phenomen Ventures, Point Nine Capital et Lukasz Dagowski entrent au capital de la start-up. Les fonds permettront à Helpling "d'améliorer l'expérience des clients et notre produit, pour l'application Web mais aussi l'application mobile", assure le cofondateur et CEO de la start-up, Benedikt Franke. Helpling permet ainsi de réserver une aide-ménagère en quelques clics, sans passer par une agence. "Mais nous voulons aussi faire connaître Helpling par les consommateurs et nous investirons dans le marketing," ajoute le CEO.

Homejoy et Hassle sur le même créneau

"Uber du ménage"

En arrivant à Paris, en juin 2014, la start-up soutenue par Rocket Internet a déjà lancé une campagne marketing conséquente en placardant des publicités dans le métro parisien et en animant une campagne de flyers à la sortie des bouches de métro. Le marché est jeune, et Helpling veut rapidement s'en emparer, car plusieurs concurrents sont également sur le coup. L'américain Homejoy, d'abord : passée par Y Combinator, la start-up a déjà levé 40 millions de dollars auprès notamment de Google Ventures. Mais aussi le britannique Hassle, qui a bouclé récemment un tour de table de 6,4 millions d'euros. Ces "Uber du ménage", moins chers que les agences traditionnelles proposant des services ménagers, arrivent en France les uns après les autres.

Huit pays et 150 villes en un an

Lancée à Berlin en mars 2014, Helpling s'est étendu dans 150 villes en un an et est désormais présent dans huit pays en Europe et au Brésil. "Nous sommes arrivés en France en juin et avons rapidement ouvert le service dans 14 grandes villes françaises", commente Mehdi Louali, DG d'Helpling France. "De nouvelles villes ouvriront en 2015." Helpling examine par ailleurs une douzaine de pays dans lesquels la société pourrait envisager de se lancer prochainement, rapporte Benedikt Franke. En octobre, Homejoy est aussi arrivé dans l'Hexagone. Créée il y a deux ans à San Francisco, elle est présente dans une trentaine de villes, aux Etats-Unis, au Canada, en Angleterre, en Allemagne et en France.

helpling timeline fr print (3)
Helpling a déployé son service très rapidement dans huit pays. © Helpling

Si Helpling est pour l'instant spécialisé dans les services de ménage à domicile, la start-up n'exclut pas de se lancer dans d'autres secteurs. "On croit dans le modèle de réservation de services en ligne. On réfléchit à élargir notre offre et à appliquer le même système pour d'autres services, à terme, mais ce ne sera pas pour tout de suite, explique Benedikt Franke. Pour l'instant on préfère se concentrer sur notre segment."

Levée de fonds / LA PLATEFORME