Snapchat rejette une nouvelle offre de Facebook de 3 milliards de dollars

Après avoir proposé plus d'un milliard de dollars pour mettre la main sur l'application mobile de partage de photos, Facebook est revenu à la charge. En vain.

Le réseau social de Mark Zuckerberg semble bien décidé à prendre le contrôle de Snapchat, malgré les réticences de son CEO Evan Spiegel. Selon les informations du "Wall Street Journal", Facebook aurait proposé 3 milliards de dollars pour racheter l'application mobile Snapchat qui permet de partager des photos et des vidéos éphémères. Mais l'offre aurait, une fois de plus, été rejetée par Snapchat, qui espérerait faire monter les enchères en renforçant sa base utilisateurs. Evan Spiegel attendrait au moins l'année prochaine pour envisager tout investissement ou acquisition.

Le mois dernier, Snapchat avait déjà décliné une première offre d'un milliard de dollars  (lire l'article : "Snapchat repousse les avances de Facebook et se valorise 3,6 milliards de dollars", du 28/10/13).

Créée en 2011, l'application Snapchat permet d'envoyer des photos ou vidéos d'une durée de vie limitée de 1 à 10 secondes. La start-up a levé 60 millions de dollars en juin. En septembre, l'application revendiquait 350 millions de messages ("snaps") envoyés chaque jour, contre seulement 200 millions en juin.

Si Facebook parvient finalement à acquérir Snapchat, pour renouveler l'intérêt des jeunes pour le réseau social (lire l'article "Facebook admet sa perte d'influence auprès des adolescents", du 31/10/13), cela représentera son plus gros achat. En 2012, il avait mis la main sur Instagram pour 1 milliard de dollars (lire l'article "Les dessous du rachat d'Instagram par Facebook pour 1 milliard de dollars", du 13/04/12).

Facebook / Mark Zuckerberg