Marion Dupuch-Rambert

Chroniques de Marion Dupuch-Rambert

Consultant, GoBetween Art Agency (Fondatrice)

Conseiller Marché de l’Art - Art Advisor. Gestion de collections & Conseil patrimonial.

Dernières chroniques de Marion Dupuch-Rambert

  • Investir dans l’art à l’heure de la blockchain : de la nécessité des experts

    Chronique de Marion Dupuch-Rambert (GoBetween Art Agency (Fondatrice))
    Les applications de la blockchain pour l’art se multiplient depuis cinq ans. Provenance et authenticité sont deux facteurs essentiels contribuant à la valorisation d’une oeuvre d'art et même si la blockchain est alimentée par des contenus validés par des connaisseurs, investir dans l'art, de l’acquisition à la cession de l'oeuvre, reste à ce jour, affaire d’experts.

  • Art et blockchain : où en est-on ?

    Chronique de Marion Dupuch-Rambert (GoBetween Art Agency (Fondatrice))
    A quelques semaines d’intervalle à Paris, deux événements rassemblant des acteurs du marché de l'art ont permis de s'interroger sur la place des nouvelles technologies dans le secteur, démontrant en particulier comment l’une d’entre elles, la blockchain, peut dès aujourd’hui apporter des solutions nouvelles dans ce marché mondialisé et globalisé, ouvert 24h/24, 7 jours sur 7...

  • Existe-t-il un marché de l’art contemporain africain ?

    Chronique de Marion Dupuch-Rambert (GoBetween Art Agency (Fondatrice))
    Vraie question d'actualité pour les collectionneurs au vu des nombreux événements concernant cette scène artistique contemporaine qui se succèdent depuis plusieurs mois en France.

    • Comment le commissaire-priseur peut-il affronter la concurrence des acteurs en ligne du marché de l'art ?

      Chronique de Marion Dupuch-Rambert (GoBetween Art Agency (Fondatrice))
      Comme beaucoup d'autres marchés, celui de l'art poursuit sa transformation numérique. Il est notamment touché par l’apparition de sites Internet d’enchères et la dématérialisation des ventes. Une concurrence frontale s’est peu à peu instaurée dans les ventes d’objets, entre les acteurs exerçant en ligne et les acteurs plus traditionnels.

    • Le métier de commissaire-priseur bouleversé par le numérique

      Chronique de Marion Dupuch-Rambert (GoBetween Art Agency (Fondatrice))
      Les commissaires-priseurs sont impactés par l’apparition de plateformes d’enchères en ligne et par la dématérialisation des ventes.

    • La digitalisation du métier de commissaire-priseur est en marche

      Chronique de Marion Dupuch-Rambert (GoBetween Art Agency (Fondatrice))
      Transformation numérique, marché de l'art en ligne et loi Macron ! Le marché de l’art poursuit sa mutation numérique et comme nombre de métiers celui de commissaire-priseur est impacté. L’apparition de plateformes d’enchères en ligne et la dématérialisation des ventes ont généré une concurrence directe dans les ventes aux enchères en France interpellant la profession qui s'interroge sur son avenir au moment de la promulgation de la loi Macron.

      • De la digitalisation à l’ubérisation, un marché de l’art en pleine mutation…

        Chronique de Marion Dupuch-Rambert (GoBetween Art Agency (Fondatrice))
        Longtemps épargné par le digital car jugé alors incompatible, le marché de l’art depuis quelques années entreprend sa mutation numérique. Et l'on assiste déjà à une ubérisation du marché de l’art dans le sens où des intermédiaires ont été supprimés, où l’offre est globalisée et où il existe un avantage concurrentiel certain pour nombre de ces nouveaux services. Et après ?

        • De l’importance de la transformation digitale dans le monde de l'art

          Chronique de Marion Dupuch-Rambert (GoBetween Art Agency (Fondatrice))
          Réalité augmentée : comment s’adapter au mieux à ce challenge digital ? Comment utiliser intelligemment la technologie numérique au service de l’œuvre et de l’artiste, afin d’améliorer l’expérience du regardeur, sans se laisser pour autant envahir voire déconcerter par elle ?

          • Les MOOCs : une solution à moindre coût et à forte création de valeur pour l’entreprise !

            Chronique de Marion Dupuch-Rambert (GoBetween Art Agency (Fondatrice))
            Du MOOC au COOC (Corporate Open On line Courses). L’un des megatrends des MOOCs (Massive Open Online Courses) est leur utilisation en blended dans les plans de formation professionnelle en entreprise et leur mise en place dans les programmes d’universités d’entreprises.

            • To Mooc or not to Mooc ?

              Chronique de Marion Dupuch-Rambert (GoBetween Art Agency (Fondatrice))
              Les MOOCs – Massive Open Online Courses – sont majoritairement proposés en langue anglaise aujourd’hui. Et cela pourrait freiner leur développement à terme, du fait de l’existence d’une barrière linguistique pour certains apprenants non anglophones.