Vianney Collignon (Ducasse Paris) "Alain Ducasse veut que la transformation numérique de l'entreprise avance vite"

A l'approche de la Nuit du Directeur Digital, le CDO du groupe gastronomique Ducasse Paris revient pour le JDN sur le chantier majeur qu'il conduit pour transformer le groupe.

Le JDN propose pour la quatrième année consécutive le 19 juin prochain un événement destiné à récompenser les meilleurs chief digital officers de France. Pour en savoir plus : la Nuit du Directeur Digital.

JDN. Vous êtes chief digital officer (CDO) de Ducasse Paris, une maison de référence dans l'univers de la gastronomie. Quel est votre principal chantier en cours ? 

Vianney Collignon est le CDO de Ducasse Paris © Alain Ducasse

Vianney Collignon. Le plus structurant est le passage du site Alain Ducasse à Ducasse Paris afin de mieux valoriser l'entreprise en tant que telle. Nous avons donc entièrement revisité notre plateforme qui avait alors une dizaine d'années en la rendant entièrement responsive design, autrement dit accessible depuis tous types de supports. Nous sommes très connus pour nos activités gastronomiques ; le Louis XV à Monaco, le restaurant du Plaza Athénée à Paris ou le Dorchester à Londres, mais moins pour tout ce qui concerne la manufacture, le chocolat, le conseil, l'édition ou l'éducation. Notre ancien portail n'était pas du tout adapté (manque de lisibilité, problèmes d'audience et d'usages, etc.). Tout cela est passé par une nécessaire restructuration avec un changement d'URL et la volonté de s'orienter davantage vers le B2B.

Depuis, la marque Ducasse Paris commence a réellement exister. Il s'agissait notamment de redistribuer les flux de manière beaucoup plus ergonomique à l'intérieur du site. Nous nous sommes surtout appuyés sur BETC Digital ainsi que sur l'agence Mazarine qui, sur cet enjeu compliqué, nous ont beaucoup aidés à mieux articuler nos différents métiers. Le parcours de nos différents clients est désormais beaucoup mieux organisé.

Quels sont les principaux obstacles que vous ayez eu à surmonter ?

Il s'agissait pour l'essentiel de passer d'une logique de référencement des adresses de nos restaurants à une logique métier afin de mieux affirmer notre présence globale, que ce soit d'un point de vue commercial ou vis-à-vis de notre développement international. Le tout, bien évidemment, sans sacrifier notre relation avec nos clients gastronomes dans un contexte où l'environnement numérique évolue sans cesse.

De combien de collaborateurs disposez-vous ?

Je dispose de cinq collaborateurs. Nous sommes rattachés à la direction du marketing de Ducasse Paris. Soins Graphiques nous accompagne sur la direction artistique. Nous avons également des relais locaux à l'étranger - New-York, Londres, Tokyo. Il faut bien voir que même en tant que grosse PME (2 000 collaborateurs, ndlr), nous sommes un groupe en perpétuelle transformation. Et Alain Ducasse veut que la transformation numérique de l'entreprise avance vite.

Quelles relations entretenez-vous avec l'univers des start-up ?

Nous sommes particulièrement attentifs aux évolutions qui s'opèrent, notamment dans le domaine de la réservation et, par extension, au parcours client avec des logiques toujours plus expérientielles et conversationnelles. Les nouvelles plateformes d'échanges et de partage sont également au cœur de notre réflexion, ainsi que les sujets en relation avec la data.

Résumé du projet :

Pourquoi ce projet est-il innovant ?

"Ce projet est innovant car il doit nous permettre de repositionner Ducasse Paris dans son écosystème avec un mode de relation plus conversationnel afin de proposer un accès unique à nos différents publics. Avec une attention toute particulière à l'expérience-client pour leur offrir une réelle expérience visuelle dans un site immersif".

Pourquoi ce projet est-il stratégique ?

"Ce projet est stratégique car il est au cœur de la transformation de Ducasse Paris, de ses évolutions et de ses projets. Il permet de rendre visible nos différents métiers et les hommes qui les font vivre. Si la gastronomie est dans notre ADN, la maison est devenue un acteur du bien manger. Des métiers comme la manufacture, le conseil ou l'éducation incarnent également ce positionnement et ont une place prépondérante dans notre environnement numérique".

Pourquoi ce projet est-il transformateur ?

Parce qu'il a transformé le socle numérique de la marque en faisant évoluer son positionnement, en faisant évoluer la vision des publics et en assurant le lien entre Alain Ducasse et la maison qu'il dirige.

Pourquoi ce projet est-il accélérateur ?

Il est accélérateur pour la promotion, la visibilité et l'assise de la marque à laquelle il donne toute sa dimension. Il fait le lien entre les différents métiers et crée des synergies entre eux. Cela donne plus de visibilité à l'ensemble de nos adresses en optimisant le parcours de nos différents publics.

A lire aussi :

Annonces Google