Sites marchands : comment réussir son cross-selling Les autres emplacements à envisager

La fiche produit et le panier ont beau constituer des emplacements privilégiés, il est possible de faire du cross-selling à d'autres endroits du site. Par exemple, dans la page de résultats du moteur de recherche interne, à condition que les produits soient visuellement très bien différenciés des articles résultant de la recherche. Charlotte Dereux conseille toutefois de se borner à proposer des articles similaires uniquement en cas d'absence de résultats et ceci en précisant très clairement qu'il ne s'agit pas des résultats de la recherche.

 

"L'internaute n'achète pas sans regarder, juste en cochant, sans réfléchir, il a besoin d'en savoir plus"

Laure Sauvage déconseille en revanche de faire du cross-selling dans les layers (flash transparent) d'ajout au panier : "Nous l'avons testé et cela ne fonctionne pas. L'internaute n'achète pas sans regarder, juste en cochant, sans réfléchir. Il a besoin d'en savoir plus. Cela ne marche que lorsque l'on connaît déjà le produit proposé et qu'il est très simple." Une solution qu'a toutefois retenue Pixmania pour le cas particulier des extensions de garanties, proposées dans le layer habituel d'ajout au panier.

 

Charlotte Dereux note que certains e-marchands ont mis en place un dispositif de cross-selling tout-à-fait intéressant. "Ils conservent ouverte la ligne de paiement et il est possible, après avoir payé sa commande, d'y rajouter des éléments. Ceux-ci peuvent être proposés dans l'e-mail de confirmation, mais aussi à la suite du tunnel d'achat." Pour un site tel que Sarenza, d'où les commandes partent le soir même et qui offre les frais de livraison, un tel dispositif n'est pas forcément intéressant. Mais pour un site de ventes privées qui ne livre qu'en deux semaines, il peut être très avantageux d'ajouter ainsi un article au paquet.

Moteur de recherche