Elisez le "Troll E-Commerce" de l'année 2013 !

En marge des Favor'i, un jury de blogueurs présidé par Daniel Broche a sélectionné 6 nominés. Qui a alimenté la meilleure querelle e-commerce de l'année ? A vous de le dire.

Comme chaque année désormais, une poignée de blogueurs emmenés par le fondateur de Discounteo, Daniel Broche, décerne un prix un peu particulier en marge des Favor'i de la Fevad : le Troll E-Commerce de l'année. Cette drôle de récompense met à l'honneur une personne s'exprimant sur un sujet lié à l'e-commerce "dans le but de susciter ou de nourrir artificiellement une polémique et plus généralement de perturber l'équilibre de la communauté concernée", comme le précise Wikipedia.

Pour sa sélection 2013, le jury autoproclamé, composé de Daniel Broche, Maxime Garrigues (X-Prime Groupe), Mathilde Le Rouzic (Quaelead) et Flore Fauconnier (JDN), a désigné parmi toute une liste de nominés les finalistes suivants :

 Frédéric Hocquard (secrétaire national à la culture du PS), pour sa remarque sur RFM : "Amazon aujourd'hui c'est principalement des produits culturels, un jour ils vendront des machines à laver !", immédiatement retweeté par le lauréat 2012 Olivier Bernasson, au grand dam de l'intéressé.

 Yannick Simon (fondateur de Kysoe, ex-DGA de Rueducommerce), pour son billet de blog s'interrogeant sur un éventuel "accord SEO secret Google-Amazon?", ainsi que pour son attaque de Prestashop "Prest Ad Shop" sur Twitter : "@XavSlab Tu parles de Prestashop ? Le truc qui pousse comme Google Adsense ses addon payants partout dans le backoffice ?"

 Stéphane Soumier (journaliste sur BFM), pour son tweet "Un jour faudra qu'on arrête d'aligner les chiffres de croissance du chiffre d'affaire e-commerce pour s'intéresser à la rentabilité. Un jour"

 Amaury Delloye (DG de Valueclick et président du collectif des plateformes d'affiliation) et Mickael Froger (cofondateur de Lengow) pour leur échange sur la déduplication. Le premier a d'abord publié une chronique dans le JDN sur le thème "Pour une déduplication des canaux juste, raisonnée et maitrisée". Ce sur quoi le second a réagi sur Twitter : "Et sinon les toolbars et autre pose de cookies sauvage on en parle maintenant ou on attend un peu ?"

 Patrick Robin (24h00), pour son tweet "Amazon finira par tuer les marques et distrib' avec la complicité active des syndicats #castorama #leroymerlin #sephora #but #bfmbusiness"

 La Société Générale et Paypal pour le festival de tweets parodiques ayant accompagné le lancement de Paylib. Le nom du nouveau service de paiement électronique lancé par la Société Générale, BNP Paribas et la Banque Postale a largement été parodié sur Twitter. La Société Générale s'est également jointe à la fête, ainsi que Paypal.

Quel sera le grand gagnant cette année ? A vous d'en décider en répondant à ce sondage . Le vainqueur sera dévoilé fin novembre. En attendant, vous pouvez retrouver le précédent lauréat, ainsi que les membres du jury dans le dernier numéro de CheckOut, le podcast e-commerce de Maxime Garrigues, Daniel Broche et Mathilde Le Rouzic.

Annonces Google