Monsieur Bricolage lance La dépanne, site de location et vente d'outils entre particuliers

Monsieur Bricolage lance La dépanne, site de location et vente d'outils entre particuliers Le site, entièrement gratuit, permet aux internautes de louer ou vendre leurs outils et d'accéder à des conseils issus de la communauté ou de Monsieur Bricolage.

Tandis que la sharing economy explose et que des start-up proposant aux particuliers d'échanger leurs biens ou services se multiplient, Monsieur Bricolage a décidé de tirer parti de ces nouvelles pratiques avant que de jeunes pousses ne s'emparent du marché. Le groupe lance le site La dépanne, qui permet aux particuliers de vendre, louer ou acheter des outils de bricolage ou de jardinage, mais aussi de demander des conseils à la communauté ou d'accéder à des tutoriels et conseils d'experts. La dépanne se veut Le Bon Coin du bricolage, amélioré d'une dimension sociale. Le site est disponible sur desktop et tablette, et une application mobile est en cours de développement.

baba
La dépanne propose des conseils d'experts et des tutoriels vidéos. © Capture d'écran La dépanne

Prospecter de nouveaux clients

Les transactions financières ne se feront pas sur le site, mais de main à main, lors de l'échange d'objet. Le site est donc entièrement gratuit et Monsieur Bricolage ne prélève aucune commission sur les transactions. L'objectif du groupe est ailleurs : à travers La dépanne, Monsieur Bricolage espère atteindre une clientèle plus vaste –et surtout plus jeune que sa clientèle habituelle, principalement composée de quinquagénaires. "Avec La dépanne, nous voulons créer une relation avec Monsieur Bricolage en utilisant les nouveaux moyens de consommation, analyse le PDG du groupe, Jean-François Boucher. Le site devrait nous permettre de rajeunir notre image, de recruter de nouveaux clients et d'apporter un service novateur. C'est une démarche de prospection, une opportunité de recruter des gens qui ne viennent pas encore chez Monsieur Bricolage." Le groupe a unifié diverses bases de clients pour créer un référentiel unique, doté des contacts de 1,5 million de clients. "Les contacts des membres du site y seront ajoutés, c'est une marge de prospection formidable", se réjouit Frédéric Boucher, directeur marketing.

Des points convertis en chèques cadeaux

Les membres de La dépanne recevront, pour chaque action effectuée sur le site, un certain nombre de points, qui pourront ensuite être convertis en chèque cadeau dans les magasins Monsieur Bricolage et le site e-commerce du groupe. Par ailleurs, si le site n'affichera aucune publicité, seront proposées parmi les annonces de location de particuliers celles du service de location de matériel Kiloutou. Un partenariat lancé il y a deux ans avec Monsieur Bricolage permet aux clients de retirer les objets loués en magasin. La démarche "a eu des difficultés à se lancer", avoue Frédéric Boucher, "mais elle commence à bien marcher". En proposant parmi les offres de location d'outils celles de Kiloutou, Monsieur Bricolage espère bien amener des particuliers en magasin.

babab
Aux côtés des annonces des particuliers, celles de Kiloutou. © Capture d'écran La dépanne

Mais le groupe ne craint-il pas, en popularisant l'échange et la vente d'outils entre particuliers sans même prélever de commissions (en tout cas "pour l'instant"), de cannibaliser ses ventes ? "Si ce n'était pas nous qui l'avions lancé, quelqu'un d'autre l'aurait fait", répond, pragmatique, le PDG du groupe, Jean-François Boucher. De nombreuses start-up proposent d'ailleurs déjà ce type de services, en proposant souvent de payer en ligne mais en prélevant une commission sur les transactions : Stootie, Zilok...

Un système de notes pour instaurer la confiance

Si le site est totalement gratuit, le système d'échange main-à-main et le risque de ne pas se voir retourner son outil pourrait cependant décourager de potentiels utilisateurs... "D'abord, les utilisateurs seront notés, pour instaurer un système de confiance sur le site, explique Frédéric Boucher, directeur marketing digital et concept du groupe. Et puis il y a toujours la possibilité de demander un chèque de caution dans le cas de prêt d'un outil onéreux."

Monsieur Bricolage ne communique pas d'objectifs précis en termes de trafic et d'inscriptions, mais Frédéric Boucher laisse entendre que le groupe espère toucher "des milliers, des dizaines de milliers d'internautes". Le site marchand de Monsieur Bricolage revendique quant à lui 20 millions de visiteurs uniques en 2014. Le groupe a réalisé 15 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014 par ce biais –pour un chiffre d'affaires total de 2,2 milliards d'euros réalisé en France et à l'international.

Annonces Google