Hollywood : les acteurs seront mieux rémunérés sur Internet


Après un an de négociations, les acteurs d'Hollywood ont obtenu que les studios hollywoodiens leur versent des royalties sur les nouveaux médias.

La Screen Actors Guild (SAG), principal syndicat américain d'acteurs de cinéma et de télévision, est parvenue le 17 avril à un accord avec les studios hollywoodiens, sur la rémunération des comédiens pour l'exploitation de leur travail sur Internet et les nouveaux médias. Le 19 avril, le bureau exécutif de la SAG a jugé l'accord acceptable et décidé d'encourager ses 120 000 membres à approuver sa ratification. Les bulletins de vote leur seront envoyés par la poste début mai pour un dépouillement à la fin du mois.

Cet accord, valide jusqu'à fin juin 2011, remplacerait le précédent contrat triennal arrivé à expiration fin juin 2008. Il prévoit une hausse des salaires de 3,5 %, mais également une amélioration de la retraite et une hausse de différents minima. De plus, une nouvelle structure s'occuperait des nouveaux médias et des relations avec les syndicats de ces industries, afin notamment d'assurer aux acteurs des royalties pour la diffusion des oeuvres sur les plates-formes payantes, supérieures à celles perçues sur la vente de DVD. Les acteurs toucheraient également des royalties sur le streaming lorsqu'il est accompagné de publicité, ainsi que sur les nouveaux médias dérivés, autrement dit la diffusion des oeuvres sur mobile.

La négociation, qui durait depuis avril 2008, achoppait en particulier sur les compensations financières réclamées par les comédiens pour tenir compte de la diffusion des œuvres sur Internet et sur mobile, des médias pas encore rentables selon les studios.

Côté SAG, ce sont les modérés qui ont peu à peu imposé leurs vues. Côté studios, l'Alliance of Motion Picture and Television Producers (AMPTP) désirait céder le moins d'argent possible, mais tenait à éviter une nouvelle grève. Celle des scénaristes, fin 2007, aurait en effet coûté près de 3 milliards de dollars à l'économie de Los Angeles (lire aussi Les acteurs d'Hollywood réclament des droits sur Internet, du 17/12/2008).

Etats-Unis / Plates formes

Annonces Google