Eye tracking : ce que voient les internautes sur les réseaux sociaux US Les zones qui captent le regard en premier

 

analyse via l'eye tracking sur le site de youtube. les zones rouges indiquent
Analyse via l'eye tracking sur le site de Youtube. Les zones rouges indiquent une forte concentration du regard de l'internaute. © OneUpWeb

72 % des adultes américains se rendent sur Internet avec l'intention de se connecter à une communauté virtuelle, indique le Ruder Finn Intent Index. Des réseaux sociaux où ils passent de plus en plus de temps, notamment à faire des recherches. Ce qui a amené OneUpWeb a mener l'enquête sur l'intérêt que portent les internautes aux différentes zones ou éléments d'une page.

 

Pour cela, la société a utilisé la méthode de l'eye tracking qui permet de suivre le mouvement des yeux et donc de déterminer où le regard se pose et pendant combien de temps. Les résultats sont très visuels : les zones les plus attractives d'un site sont matérialisées en rouge. Autrement dit, cela représente également les zones qui sont réellement regardées par l'internaute.  

 

résultats de l'analyse d'eye tracking sur facebook.
Résultats de l'analyse d'eye tracking sur Facebook. © OneUpWeb

Les observations effectuées via eye tracking sont propres à chaque internaute mais la comparaison des résultats de chaque participant à l'étude indiquent des attitudes semblables. De plus il faut aussi noter que chacun développe des habitudes de recherches qui sont récurrentes lorsqu'il se rend sur un même site. 

 

Dans le cas de la plate-forme de partage vidéo Youtube (image en haut à gauche), OneUpWeb remarque ainsi que, lors des trente premières secondes de connexion, le regard des internautes sur le site est de manière générale largement concentré sur les quatre vidéos présentées dans le bloc en haut de la page. Ce qui est en dessous ne sera pas vu dans ce laps de temps.

 

résultats de l'analyse d'eye tracking sur le site de twitter.
Résultats de l'analyse d'eye tracking sur le site de Twitter. © OneUpWeb

Pour Facebook (image ci-dessus à droite), ce n'est pas complètement différent. Sans réelle accroche en haut de page, c'est le haut de la colonne centrale qui attire le regard des internautes, de manière plus verticale que pour Youtube.  

 

Ci-contre, pour Twitter qui, au moment où l'étude a été menée, ne comporte pas de publicité, la méthode de l'eye tracking révèle que l'attention de l'internaute se porte avant tout sur la colonne de droite du site ainsi que les quatre premiers résultats.

 

A chaque site correspond un comportement de recherche. Pourtant l'expérience de recherche sur des marques (comme effectuée lors de cette étude) satisfait semble-t-il davantage sur Youtube (90 % de satisfaits) que sur Facebook (63 %). 50 % des internautes sont satisfaits par la recherche sur Twitter qui, cependant, ne renvoie pas sur une réponse directe à une requête mais sur les Tweets qui contiennent la même requête que la leur.