Moins de recruteurs pour moins de recrutement chez Google


Face à la crise, Google va freiner ses recrutements. Il réduit aussi en conséquence le nombre de recruteurs dans ses services de ressources humaines.

La chose est suffisamment rare chez Google pour être signalée. Le groupe a annoncé le licenciement de 100 salariés dans son service de recrutement, soit un quart des effectifs de ce service. Selon l'un de ses vice-président, Laszlo Bock, il s'agit pour Google de se préparer à la crise.

Le groupe n'ayant pas prévu de continuer à recruter au même rythme que jusque-là, il aligne ainsi son service des ressources humaines sur ses besoins futurs. Cependant, Google affirme ne pas avoir prévu de nouveau plan de licenciement dans les mois à venir. Ces derniers mois, le groupe s'est déjà séparé de nombreux intérimaires et de salariés à contrats déterminés. Par ailleurs, Google a pris des mesures d'économies, comme réduire les horaires d'ouverture des restaurants de son campus, ou offrir des téléphones portables à ses employés en lieu et place de primes de fin d'année. Google emploie près de 20 000 personnes.

La crise risque de s'abattre plus durement sur les salariés de Microsoft. Une rumeur persistante dans la presse américaine fait état d'un possible gigantesque plan social qui pourrait être annoncé dans les prochains jours. 15 000 personnes sur ses 91 000 salariés pourraient être concernées. De son côté, Yahoo s'est séparé de 2 500 salariés l'année dernière.

Annonces Google