Les Etats-Unis lancent la numérisation des dossiers de santé


Cette semaine débute le projet américain de numérisation des dossiers de santé. Des défis considérables se dessinent pour l'administration américaine.

Le gouvernement fédéral américain a décidé de faire passer son système de sécurité sociale à l'ère du numérique, en transformant les dossiers papier en dossiers électroniques. David Blumenthal, le médecin de Harvard qui prend cette semaine la charge de ce projet, a récemment souligné dans le New England Journal of Medicine les défis considérables qui s'annonçaient.

Le premier défi réside dans des taux d'adoption bas associés à des coûts élevés : peu de médecins et d'hôpitaux ont déjà adopté ce système, qui peut coûter plusieurs milliers de dollars pour les premiers et plusieurs millions pour les seconds. Les autres principaux défis regroupent les complexités techniques de la mise en place du système, ainsi que les inquiétudes des médecins et des patients en matière de confidentialité des données.

La numérisation des dossiers de santé serait pourtant essentielle pour contenir les coûts et améliorer la qualité des soins, estime toutefois David Blumenthal. Au-delà des informations basiques actuellement archivées dans les dossiers papier chez les médecins et dans les hôpitaux, le système électronique inclurait des fonctionnalités de sécurité, telles que des alertes prévenant les médecins lorsque deux drogues prescrites au patient sont incompatibles. A terme, il devrait également permettre l'échange d'information entre médecins, hôpitaux et agences d'Etat. D'où, entre autres, une réduction des examens redondants.

D'autres experts précisent que si les systèmes mis en place sont mal conçus ou mal utilisés, ils peuvent mettre en péril la santé du patient. Ils demandent donc plus de régulation et des standards de certification plus stricts. Pour David Blumenthal, l'assistance technique constitue en effet un facteur critique pour réduire ces risques.

Annonces Google