Nathalie Kosciusko-Morizet s'inquiète des risques du mobile

La nouvelle secrétaire d'Etat à l'économie numérique Nathalie Kosciusko-Morizet réfléchit à organiser un "mini-grenelle de la téléphonie mobile" pour étudier les dangers des ondes électromagnétiques des réseaux mobiles. Dans un entretien accordé au "Parisien", elle explique vouloir "rapprocher les opérateurs et les élus locaux qui se trouvent face aux inquiétudes d'habitants vis-à-vis des antennes-relais". La secrétaire d'Etat concède ainsi "avoir des doutes sur un impact de l'usage de l'appareil lui-même. En revanche, il n'y a pas d'éléments nouveaux sur les antennes-relais", explique-t-elle.

Nathalie Kosciusko-Morizet

Annonces Google