Chocolat : les MDD moins à l'aise

Les grandes marques sont les marques nationales détenues par plus de 40% des GMS. © Photomontage JDN / Photomontage JDN / Yuri Arcurs - Fotolia.com

Le graphique ci-contre aurait tendance à confirmer la théorie des marges confortables. Que ce soit en 2007 ou en 2008, les hausses de prix sont plus fortes du côté des marques de distributeurs que de celui des grandes marques. Or, ce sont a priori ces dernières qui bénéficient à l'origine des marges les plus importantes.

Reste que les hausses de prix du chocolat affichées sont à chaque fois très inférieures à celle du cours du cacao, en particulier en 2008.

N. B. : Les écarts de prix ci-contre sont ceux entre janvier 2007 et janvier 2008 et entre janvier 2008 et janvier 2009.

Suggestions de contenus