Pour Ford, priorité à la France

Présentation de la nouvelle Ka au salon de l'auto à Paris. © Ford

Devant ce succès, les pays ne sont pas tous égaux. D'abord, certains pays n'ayant pas encore institué de prime à la casse connaissent bien évidemment un demande de véhicules encore moins forte qu'en France.

Mais surtout, alors que les demandes affluent, les capacités de production de l'usine de Tychy ne sont pas extensibles à l'infini. Du coup, le constructeur doit arbitrer entre différents marchés. Et dans ce cadre, les consommateurs français sont plutôt choyés par le constructeur américain. L'Hexagone reste un marché important, marqué par le poids des constructeurs nationaux sur lequel il importe de bien se positionner pour Ford. La marque américaine fait donc des efforts pour répondre à la forte demande hexagonale. Si les délais de livraison s'allongent trop, le client risque de se tourner vers la concurrence.

Suggestions de contenus