Voiture autonome : une nouvelle ère

Les voitures autonomes vont totalement transformer les habitudes de conduite, avec une incidence considérable sur la société, de l'aménagement urbain à la mobilité.

Même si l'introduction à grande échelle des voitures sans conducteur n'aura pas lieu avant au moins dix ans, il est important de commencer à planifier dès aujourd'hui l'ère de la voiture autonome. Elle jouera un rôle majeur dans la révolution numérique, bouleversant la conception actuelle du monde. Toutefois, les entreprises qui ont envisagé la manière dont elles seront affectées par cette nouvelle ère, et qui s'y sont préparées en conséquence, posséderont un avantage concurrentiel sur celles qui ne l'ont pas fait.

La société sans conducteur

Les véhicules sans conducteur sont susceptibles d'entièrement réformer la notion de possession d'une voiture. De nouveaux modèles commerciaux innovants apparaissent d’ores et déjà sur le marché, tels que le volant intelligent amovible de Jaguar, qui fait venir les voitures au domicile du conducteur dans le cadre d'un programme d'abonnement payant. À l'avenir, il se peut que plus personne n'achète une voiture. Et bien que l'idée d'une automobile ne nécessitant aucun conducteur au volant puisse être lointaine, il est possible que nous n'ayons même pas besoin de permis de conduire dans le futur pour sauter dans une voiture. Encore plus révolutionnaire : certains gouvernements pourraient commencer à interdire aux personnes de conduire, dans la mesure où les voitures autonomes se révèlent plus sûres et plus performantes sur le plan de la gestion du trafic.

Outre la possession d'une voiture, l'avènement des véhicules autonomes pourrait également complètement bouleverser les secteurs des transports en commun et de la location privée. L'absence de conducteurs humains, associée à des voitures tout-électrique et hybrides plus économes en énergie, pourrait réduire de manière drastique le coût des transports. Ces derniers pourraient ainsi devenir incroyablement bon marché, voire même gratuits.

La vie quotidienne pourrait s'en trouver métamorphosée ; par exemple, l'absence de voitures particulières et la possibilité de commander une voiture à la demande pourraient rendre les parcs de stationnement inutiles. Cependant, même si cela constitue peut-être une bonne nouvelle pour certains, il est important d'examiner la façon dont l'évolution des infrastructures pourrait affecter une population vieillissante. De nouvelles solutions et des programmes soutenus par le gouvernement peuvent s'avérer nécessaires en vue d'aider les personnes à mobilité réduite.

Concevoir l'avenir

Au fur et à mesure de l'évolution du cadre requis pour les voitures et les transports en commun, le paysage urbain va connaître un changement radical. Les urbanistes commencent déjà à réfléchir à l'architecture des villes intelligentes et à la manière dont les véhicules sans conducteur s'y intégreront. Non seulement les zones de stationnement et les réseaux routiers seront transformés, mais en outre les encombrements seront réduits, ce qui aura un impact positif sur l'environnement, et notamment la qualité de l'air.

La conception des voitures va également évoluer, les véhicules étant actualisés afin d'utiliser l'espace désormais inoccupé par un conducteur. Cela libèrera davantage de place à l'intérieur de l'habitacle pour les espaces de travail et les systèmes de divertissement embarqués.

L'aménagement des villes intelligentes et l'introduction de parcs de véhicules sans conducteur auront tous deux d'énormes répercussions sur la demande de connectivité à travers le monde, accentuant la nécessité de réseaux flexibles capables de gérer le transfert haut débit de grandes quantités de données. Ce type de connectivité sans limites, offerte par une plateforme de gestion de l’Internet des Objets, sera un élément clé de l'ère du véhicule automatisé.

Annonces Google