Le dépeçage en douceur de SCA des couches Peaudouce

La dernière usine Peaudouce a fermé en 2011. © Eric Isselée - Fotolia.com

Tout commence il y a 27 ans. En 1984, Bernard Arnault reprend l'empire Boussac issu de la faillite des frères Willot. Dans son escarcelle, il trouve Peaudouce, le plus gros fabricant de couche culottes de France : 1 300 salariés et des dizaines de millions de couches produites par an. L'homme d'affaires cède ce fleuron en 1988 au suédois Svenska Cellulosa (SCA), un spécialiste du papier. Celui-ci se revend la célèbre marque en 1996 à Kimberly-Clark, tout en conservant le site industriel de Linselles, en périphérie de Lille. Mais le suédois se recentre sur la production de marques de distributeur. C'est le début du déclin. La mutlinationale négocie des restructurations contre des améliorations des conditions de travail des salariés. Tant et si bien que début 2011, l' usine de Linselles n'accueillait  plus que 280 salariés. Ils ont depuis été licenciés et la production transférée en Pologne.

Suggestions de contenus