Henry Kravis souffre et s'inquiète

Henry Kravis.

Henry Kravis est une légende de la finance, le roi du leverage buy out (LBO, l'achat d'entreprises financé par des prêts remboursés par l'entreprise rachetée). Il est surtout le patron du fonds d'investissements KKR (il est l'un des K). Avec ses associés, il a popularisé les acquisitions bootstrap, qui consistent à racheter des entreprises sous-évaluées avec l'aide de l'équipe de direction. Ne reste plus qu'à les redynamiser, quitte à les découper ou à réduire drastiquement les coûts, avant de revendre avec à la clef une confortable plus-value.

Mais ces exploits ne sont pas forcément faits pour les temps de crise. KKR souffre : son introduction en Bourse ne cesse d'âtre retardée. En octobre, Henry Kravis s'est dit rassuré par le secteur bancaire, qui selon lui se stabilisait. C'était avant le nouvel appel au secours de Citigroup... S'inquiétant du "manque de confiance envers la valeur des actifs financiers", il expliquait ne voir "aucun indice que cette tendance allait s'inverser rapidement".

Suggestions de contenus